En fait, Captain Marvel a connu pas moins de sept avatars (voire plus si l'on compte les univers parallèles), l'héroïne du film actuel Carol Danvers étant à l'origine un personnage secondaire apparu en 1968 dans la deuxième aventure du héros dessinée par Gene Colan et écrite par Roy Thomas. Simple ?

BRAIN MARVEL 11 (1)SHAZAM : le premier Captain Marvel de l'Histoire (Bill Parker scénariste, Charles Clarence Beck au dessin, 1940).

En réalité, c'est un peu plus compliqué que cela puisque SHAZAM, le dernier super-héros décliné en film par Warner/DC, s'appelait autrefois Captain Marvel ! Apparu en 1940, cet autre Capitaine Merveille est né en 1940 chez Fawcett Publications, un éditeur qui voulait surfer sur le succès de Superman. Très proche du Kryptonien en apparence, ce Marvel est en réalité un teenager qui a le pouvoir de se transformer en surhomme grâce à un sortilège de la Grèce antique. En prononçant SHAZAM !, le brave petit devient un alter-ego de Superman, l'acronyme SHAZAM lui attribuant les pouvoirs de Salomon (S), Hercule (H), Atlas (A), Zeus (Z), Achille (A) et Mercure (M). Cette première mouture du héros connut un énorme succès dans les forties. Après diverses péripéties juridiques, le héros tomba dans l'escarcelle de DC, l'éditeur de Superman et rival de Marvel, qui rebaptisa le héros SHAZAM. Cet intermède historique terminé, revenons au Captain Marvel du Silver Age.

Couv_323159La première apparition de Mar-Vell par Stan Lee et Gene Colan (décembre 1967).

Imaginé comme le gros des super-héros Marvel par feu Stan Lee (dans le n°12 de Marvel Super-Heroes, déc. 1967), le Captain originel est un guerrier extraterrestre envoyé sur Terre par le peuple belliqueux des Kree pour espionner les progrès accomplis par notre satanée race humaine. Peu à peu, Mar-Vell (c'est son nom à l'état civil kree) se prend d'affection pour les hommes, qu'il décide de protéger, quitte à trahir ses congénères. Comme le Surfer d'Argent, Mar-Vell est donc un alien qui a choisi de rejoindre le camp terrien.

BRAIN MARVEL 1Le premier numéro de Captain Marvel. Couverture dessinée par Gene Colan (mai 1968).

En 1967, l'équipe de Marvel s'est renforcée d'artistes pour la plupart formidables, qui accompagnent le «Roi» Jack Kirby dans la geste qu'il compose avec Stan Lee : John Buscema, Gil Kane, Steve Ditko, John Romita... Un aréopage au talent époustouflant dont fait partie le (dans les sixties) quadragénaire Gene Colan (1926 - 2011), qui œuvre sur Daredevil.

BRAIN MARVEL 7Daredevil par Gene Colan (mars 1968).

Très éloigné du style ouranien de Jack Kirby, la référence pour beaucoup de dessinateurs de comics, le dessin de Gene Colan est remarquable de finesse tout en étant très dynamique. Comme beaucoup d'artistes Marvel, Colan se fait fort de placer ses personnages dans les positions les plus acrobatiques qui soient (le genre veut ça), lesquelles mettent parfaitement en valeur la finesse de son trait et la façon subtile avec laquelle il oppose la lumière et l'obscurité.

BRAIN MARVEL 10La première apparition de Blade, le chasseur de vampires, dans Tomb Of Dracula n°10 (juillet 1973).

Il n'est donc pas étonnant qu'en plus de Daredevil, Colan soit surtout célèbre pour la série Tomb Of Dracula (1972 – 1979), belle relecture du personnage de Bram Stoker qui réussit le pari de mélanger le fantastique gothique et l'action à la Marvel (c'est dans ces pages que naît Blade, le chasseur de vampires blaxploitation qui sera popularisé par Wesley Snipes au cinéma une vingtaine d'années plus tard).

BRAIN MARVEL 8Tomb Of Dracula, l'une des plus belles séries Marvel signée Gene Colan.

Colan intervient aussi sur des épisodes de Doctor Strange et l'impayable Howard The Duck, le canard destroy de Marvel qui sera accusé de plagiat par Disney.

BRAIN MARVEL 9Howard The Duck n°12 (mai 1977).

Après plusieurs épisodes assurés par le grand Gil Kane (voir notre article), Captain Marvel est confié en 1973 à Jim Starlin, un jeune dessinateur vétéran du Viêt Nam.

BRAIN MARVEL 2Gil Kane reprend la série au numéro 17 (octobre 1969).

Starlin, qui n'a pas encore 25 ans (il est né en 1949), convainc Roy Thomas, qui est désormais éditeur de la série, de lui laisser aussi assurer le scénario. Il transforme les aventures de Marvel en odyssée lysergique démente où évoluent des personnages inoubliables comme le désormais célèbre Thanos et le redoutable Drax le Destructeur.

BRAIN MARVEL 12

Une planche psychédélique du Captain Marvel de Jim Starlin.

Le souffle galactique des épisodes réalisés par Starlin se hisse au niveau des fresques spatiales imaginées par Jack Kirby, dont ils constituent une sorte de relecture psychédélique (Starlin s'était copieusement drogué pendant son séjour au Viêt Nam). 

BRAIN MARVEL 3

Le grandiose Captain Marvel de Jim Starlin (septembre 1973). 

Reconnu par tous comme l'un des auteurs de comics les plus audacieux des années 70, Jim Starlin se fait encore remarquer en étant choisi par Marvel pour réaliser le premier graphic novel de l'histoire de la firme, un superbe album qui entre dans l'Histoire en racontant, pour la première fois, la mort d'un super-héros. En l'occurrence celle de Captain Marvel, lequel est emporté par un... cancer. Triste fin pour ce vétéran de tant de guerres psychédéliques, mais une belle preuve du talent peu commun de Jim Starlin.

BRAIN MARVEL 4Le premier roman graphique publié par Marvel (1982). 

++ Et si vous êtes branché comicologie - ou tout simplement intéressé par découvrir l'oeuvre et l'histoire des grands noms derrière la bande dessinée US -, retrouvez ici tous nos articles précédents sur le sujet : Ép.1 - Jack Kirby, Ép. 2 - Bernie Wrightson, Ép. 3 - Frank Miller, Ép. 4 - Gil Kane, Ép. 5 - Jim Steranko, Ép. 6 - John Buscema, ainsi que nos hors-séries consacrés à Ralph Bakshi, Geof Darrow et William Stout.