youss2

Vous aviez peut-être manqué un épisode, mais la salle parisienne mythique a opéré sa mue en 2016. Désormais, la musique classique n'y a plus droit de cité. Interdite, forbidden, verboten. Dehors les quatuors à cordes, les tenues guindées et l'ambiance de mort : on peut enfin secouer son booty dans ce lieu art déco construit en 1927. On vous donne 5 bonnes raisons d'aller headbanger dans le VIIIème arrondissement fissa.

Parce que Pleyel, ce n'est plus le repère des joueurs de violes de gambes, mais un lieu électro
Sur le papier, la rencontre entre l'underground technoïde et l'institution bourgeoise qu'était la salle avant le grand choc de 2016 paraît hautement improbable. Et pourtant, la nouvelle direction n'a plus peur d'accueillir des artistes électroniques. Après avoir reçu le duo nu disco Synapson, Pleyel a invité les très hype The Blaze pendant non pas un, ni deux, mais trois soirs de folie où ils ont mis une bonne baffe au public avec leur cube géant psychédélique. Un bon début, qui n'est que l'amorce d'une nouvelle ère puisque la salle entend bien mettre les musiques électroniques à l'honneur. "C'est un genre que nous voulons davantage promouvoir. On veut ramener un public cool et branché." assure Ioanna Giourgas, la directrice d'exploitation du lieu. Là, elle parle de vous, si si.

Parce qu'il y a le meilleur soundsystem de France
Quand on tient son nom de la famille Pleyel, soit la plus ancienne manufacture de pianos française qui a fabriqué des modèles pour Chopin ou Ravel, on ne peut pas se permettre de mettre trois caissons de basses qui grésillent dans un coin. Alors la salle a investi, pour pouvoir balancer du gros son sans percer vos tympans juvéniles. Ioanna Giourgas nous explique : "C'était important pour nous de choisir un système de diffusion son assez conséquent qui pouvait répondre à tous les styles de musiques amplifiées. Depuis l’ouverture, ce système K2 L-Acoustics a fait l’unanimité de tous les sonorisateurs, par la pertinence d’une pression acoustique très homogène en tous points de la salle." Et si vous voulez absolument percer vos tympan et décéder dans votre propre sang, rendez vous au teknival le plus proche.

youss

Parce qu'on peut aussi s'y ambiancer sur du hip-hop
C'est sûr, la rue du Faubourg Saint Honoré, ça n'inspire pas vraiment les battles de rap made in Bronx. Mais Pleyel fait contre mauvaise street credibility bon coeur et sort le tapis rouge aux rappeurs et aux beatmakers. Dernièrement, face au chanteur-rappeur-batteur Anderson Paak, soit rien de moins que l'un des boss absolu du game actuel, la foule a dû abdiquer devant le talent et lever les mains en l'air, auréoles de transpi ou pas. Côté français, les darons d'IAM y ont célébré les 20 ans de leur album mythique L'Ecole du micro d'argent dans une version symphonique exceptionnelle.

Parce que vous pouvez y organiser à peu près tous les évènements imaginables dans vos cerveaux malades
Plus démocratique que l'Etat français, Pleyel vous donner la chance de pouvoir faire l'évènement. Une équipe dédiée est là pour vous aider à organiser sur mesure des concerts, spectacles, projos, expos, défilé, cérémonie, soirée, orgies sex... Ah non, on nous dit dans l'oreillette que pour tout ce qui est olé olé, c'est dead. Presque tout est possible, arrêtez juste de ne penser qu'au cul, bordel.

Parce que vous pouvez chiller dans des salons privatisés
Les rencontres impromptues dans les backrooms c'est bien, mais pouvoir se poser pépouze avec ses potes, c'est pas mal non plus. La Salle Pleyel a donc disséminé des petits coins rien que pour vous où vous pourrez faire redescendre votre rythme cardiaque. Oui, on aime penser à votre santé, bande de petits grigous assoiffés d'expériences.

++ Nous avons été couverts de sesterces par Pleyel pour écrire cet article. C'était ça ou on prostituait ce chaton. 
++ Crédits photos : Alexandre Chac  (Concert de Youssoupha à la Salle Pleyel – Le 18 avril 2019)