pianoàchat

Avis aux amoureux des chats et à Brigitte Bardot : ne lisez pas les lignes qui vont suivre. L’orgue à chat est un instrument composé d'une série de boîtes dans lesquelles sont enfermés des matous, dont les miaulements naturels varient en hauteur. La queue de chaque félin est attachée à une touche de clavier ; quand on frappe la touche, il miaule de douleur. Vous trouvez ça horrible ? Rassurez-vous. On trouve plusieurs traces de l’instrument dans la littérature, mais aucune preuve qu’il ait vraiment été fabriqué et utilisé. Heureusement, il n'a sans doute jamais été réellement construit.

Quoi qu’il en soit, cet instrument imaginaire (ou pas) sort de l’imagination d’Athanasius Kircher, un Jésuite allemand spécialisé dans la médecine, les études orientales et la géologie. Le “Katzenklavier” est l’une des nombreuses machines fantaisistes qu’il prétend avoir inventées au XVIIIème siècle, parmis lesquelles on peut citer la machine du mouvement perpétuel et la harpe éolienne. Un physicien allemand du 18ème siècle nommé Johann Christian Reil a écrit que l’orgue à chats pouvait avoir une fonction thérapeutique. L’instrument pourrait aider des malades mentaux : il considérait que des patients forcés de voir et d'entendre un tel instrument seraient nécessairement touchés, et se raccrocheraient ainsi à la réalité.

Réel ou pas, cet authentique instrument de torture musicale a intrigué et stimulé l'imagination de nombreuses personnes. En 2009, il était au coeur du film d’animation The Cat Piano. Narré par Nick Cave himself, le film imagine l’histoire d’une ville de chats musiciens où rôde un humain malfaisant qui enlève les félins pour concevoir ce sinistre instrument légendaire (ci-dessus). Une version cruelty free de l’instrument a aussi été conçue en 2010 avec des chats en caoutchouc qui couinent. Il a été utilisé pour jouer Over the Rainbow lors d'un festival tenu à Londres, auquel assistait le prince Charles.

(Source, Source)