''Si de ton côté le feu s'est éteint, la moindre des choses c'était de m'informer'' : ces mots écrits en 1999 par Itoura Moussongo en introduction de sa chanson Steph résonnent vingt ans plus tard dans les coeurs épuisés par le silence radio 2.0. Sans le savoir, le crooner sensible qui aime se balader sur des petits sentiers forestiers a composé l'hymne définitif de ceux qui se prennent des vents violents en amour. 

Mais qui est donc Itoura, dont la sincérité et la pudeur font mouiller les yeux de tous les homo sapiens qui entendent ses mélopées ? On sait juste que ce congolais d'origine est arrivé en France en 1984, qu'Elvis et James Brown sont ses modèles, qu'il a chanté dans la chorale de Notre-Dame de Paris, qu'il a monté le Spécial Black and White Show en 1995 avec des amis japonais et a fait SXSW en 2001. Depuis, peu de nouvelles. On adore cet extrait de sa bio Facebook : "En Juin 1999, il plonge dans le semi-professionnalisme en composant le titre Steph". Quelle modestie, quel homme, on t'aime, appelle-nous. Et si de ton côté le feu est éteint, informe-nous s'il te plaît...