Capture d’écran 2019-05-14 à 10.58.54

Vous trouvez la nouvelle scène hexagonale un peu trop sage ? Nous aussi. Découvrez les evil twins affreux, sales et méchants que l'industrie musicale vous a cachés. 

Juliette Darmanin
Plus proche d'Aurore Bergé que de Michel Berger, la nouvelle idole gracile et mutine de la variété réac' chic joue du piano debout dans des restaurants où le menu est à 200 euros (sans le vin) quand elle ne fait pas des impros de pipeau sur BFM. Frustrée de devoir faire L'Amour en Solitaire, elle profite de l'ambiance intimiste des concerts acoustiques pour avoir des relations sexuelles "par surprise" avec son public. Une artiste totale, donc. 

Capture d’écran 2019-05-14 à 10.31.20

Bigarre 
Avec des tubes comme Lâcher de salopes dans le club ou Ma bite c'est du béton armé (Toni Glandyl remix), les petits protégés de Julien Rochedy et Harvey Weinstein avaient tout pour percer dans le game comme dans un hymen. Sauf que depuis #MeToo, les rois de l'électro-pop paillarde se sont fait méchamment castrer lorsque leur tournée d'été avec Rires et Chansons a été annulée après l'interview ratée de leur leader chez Hanouna. Loin de se laisser abattre par les féminazies et le politiquement correct, il se murmure qu'un album en collaboration avec Tex et Jean-Michel Maire serait en préparation sur le label Onpeutpuriendire Records.  

Capture d’écran 2019-05-14 à 10.35.10

Fiel de Bretagne 
Sorti de la fameuse école de formation de punks à chiens rennaise, Fiel de Bretagne est beaucoup moins avenant que son doppelganger Miel de Bretagne. Si tu ne lui lâches pas de la monnaie, un ticket resto ou une clope, il te crachera dans les yeux et te plantera avec un tournevis rouillé. Plutôt Matmatah que Mac DeMarco, il fait vendre ses mixtapes par tous les mecs aux drapeaux bretons dans les festivals. Malgré ce réseau de distribution solide, son mélange d'insultes en bigouden et de critique sociale à la Saez n'a pas encore trouvé son public.

Capture d’écran 2019-05-14 à 10.22.05

Voyeur 
Profitant de sa gémellité avec l'adorable Voyou, à qui on donnerait le bon Dieu sans confession, il s'adonne à sa passion dévorante du stalking, du regard insistant et de l'ouverture d'imperméable en espace vert dans toute la France. Quand il n'est pas occupé à mater en scred sa maman se doucher, le crooner ch'ti livre des chansons douces-amères sur l'amour longue distance à cause des ordonnances d'éloignement prononcées par les juges. Poignant.

Capture d’écran 2019-05-14 à 10.28.15

La Dominatrice 
Ces clones décadents de L'Impératrice préfèrent la Fistinière au Studio 54 et livrent des sets endiablés dans les donjons sexuels de nos régions. Malheureusement, leur son gabber qui sample des bruits de fessées et des hurlements de Dobermann a dû mal à se frayer un chemin jusqu'aux ondes radio. Pour se refaire, ils ont accompagné Manuel Valls dans sa campagne pour prendre Barcelone. Quand on aime la souffrance, la gêne et l'humiliation, ça se comprend aisément.

Capture d’écran 2019-05-14 à 10.23.40

Raton 
Loin du style à la cool d'employé de médiathèque et des cheveux ébouriffés de Chaton, Raton est un membre éminent du fan club de Serge Ayoub et un ancien des Boulogne Boys. S'il est persuadé que sa pop Oi! autotunée à la gloire de Maurice Papon et des Doc Martens bien cirées n'a pas le succès escompté à cause du complot judéo-maçonnique et des eunuques islamo-gauchistes, il a cru à son étoile lorsqu'il a appris qu'il chanterait en première partie du combat en octogone sans règles entre le Raptor Dissident et Alain Soral. Aujourd'hui, il attend toujours, le cul vissé à son clic-clac.

++ Illustrations de prestige : Christian Lemaître aka Petit Monsieur