CAKE BOYS

Ta première expérience de festival en tant que festivalier ?
CAKE Boy 1 : La première représentation que j'ai vue était Roni Size avec MC Dynamite et j'ai passé un moment incroyable.
CAKE Boy 2 : Je n'aimais pas trop les festivals jusqu'à ce que Cypress Hill débarque dans ma ville natale.

Ta première expérience de festival en tant qu'artiste ?
CB1 : Je ne peux pas dire que je m'en souvienne vraiment (rires). Tout est venu naturellement, après quelques expériences en club. Je crois que c'était une petite scène arty, après une projection chelou. C'était vraiment amusant.
CB2 : Je ne me souviens pas non plus clairement, probablement Happynovisad sur la scène du festival Exit.

Ton pire souvenir de festival en tant que festivalier ?
CB1 :
Probablement d'avoir été arrêté pour possession de weed.
CB2 :
Vomir dès la première mesure...

Ton pire souvenir de festival en tant qu’artiste ?
CB1 :
Je vais vous donner deux réponses. J'ai joué sur la scène principale d'un festival et mon meilleur ami était avec moi. Il est monté sur scène, vraiment très bourré et a vomi, debout à côté de moi. La deuxième, c'est quand j'ai plongé de la scène et que j'ai malencontreusement frappé une fille avec mon talon. Elle est tombée, inconsciente. Un an après, je suis tombé sur elle, alors qu'elle était danseuse dans une boîte où je donnais un concert. Inutile de dire que j'étais très gêné.
CB2 : Je suppose que j'ai de la chance de ne pas en avoir.

Ton meilleur souvenir de festival en tant qu’artiste ?
CB1 :
Il y en a tellement. Je voudrais parler d'un festival d'art en Russie, pendant les "nuits blanches", lorsque le soleil se couche à minuit. J'ai joué sur la scène principale avec une capacité de 30.000 personnes.
CB2 : Jouer mon premier concert live, et même si la finale de la coupe du monde de football avait lieu en même temps, la salle était pleine.

Ton meilleur souvenir de festival en tant que festivalier ?
CB1 :
Sûrement d'avoir réussi à m'incruster sur un bateau avec de l'alcool gratuit (rires). Quant aux artistes que j'ai eu la chance de voir, je dirais bien les Beastie Boys. Ils ont été si influents pour moi et c'est une chance que je n'aurai plus jamais malheureusement.
CB2 :
Première rangée, avec open-bar sur la plage et Ty Dolla Sign en train de jouer.cake 07026 (1)Le festival où tu rêverais de jouer ?
CB1 :
Partout. Tant que le public est cool et qu'il y a une bonne énergie.
CB2 :
Ce serait ennuyeux de faire du name dropping, d'autant plus qu'il y a chaque année tant de festivals nouveaux, innovants et clandestins qui font leur apparition.

Côté transports, tu es plutôt avion ou train ou camionnette ?
CB1 :
Ça dépend, voler c'est toujours sympa, parce qu'on se déplace vite, mais voyager avec un groupe de personnes en van peut être une aventure incroyable, parfois mieux que le lieu et la fête elle-même.
CB2 :
Tout dépend de la distance, voler c'est cool, mais si le trajet est inférieur à 8h, je choisis presque toujours ma voiture.

Comment est-ce que tu occupes ton temps dans les moyens de transport ?
CB1 :
Je sais qu'il faut mentir et dire qu'on prépare nos sets, mais ce n'est jamais le cas parce qu'on improvise toujours. Habituellement, en parlant et en écoutant de la musique, parfois en lisant des livres, ça dépend...
CB2 :
Si je ne conduis pas : en lisant et en jouant.

Est-ce que tu as déjà voyagé à côté d’un DJ ou d'un groupe que tu ne supportais pas ?
CB1 :
J'ai joué dans un festival quand j'avais 21 ans et j'ai joué avec un groupe que je n'aimais pas vraiment. Comme nous avons eu les mêmes coulisses pendant toute la journée du festival, nous avons commencé à parler, et il s'est avéré qu'il y avait un grand nombre de personnes qui jouaient de la musique affreuse en fait. Je ne vais pas les nommer (rires).
CB2 : Heureusement, ça ne m'est jamais arrivé. 

La chanson que tu joues pour allumer le feu (R.I.P. Johnny) ?
CB1 : Pour l'instant, s'il faut en choisir une seule, c'est Bobby Shmurda Hot N**** - un classique des temps modernes. 


Et pour terminer en beauté ?
Cela dépend, si nous sommes le dernier groupe à passer, un classique que nous avons joué pendant la soirée et si nous avons un set au milieu de la nuit, alors nous allons juste garder la même énergie du début à la fin. 

Les pires toilettes de festival que tu n’as jamais vues ?
CB1 :
OK. Pas les pires, mais les plus drôles. J'étais avec mon ami, qui venait d'être assommé dans le mosh pit, et nous voulions nous éloigner de la foule pour fumer. Il m'a dit qu'il devait aller aux toilettes et quand il a ouvert la porte, il y avait une fille qui pissait et un type qui essayait de lui pisser dessus dans une salle de bain (rires).
CB2 : Y a-t-il vraiment des toilettes de festival PIRES que les autres ?

Tes trucs et astuces pour rester chic, même dans le cadre d'un festival dans la boue ?
CB1 :
Sois toi-même, puisque tout le monde est trempé, et amuse-toi dans la boue.
CB2 :
Un spray imperméabilisant.

Ton pire souvenir de repas en festival ?
CB1 :
Pas de repas du tout ! (Rires) Non, sérieusement, quand on joue à un festival, on ne s'attend pas à des sushis ou un truc du genre, on veut juste un bon sandwich. Ce serait déjà pas mal.
CB2 :
Un hot-dog avec un morceau croquant à l'intérieur, alors qu'il ne devrait pas y avoir de morceau croquant.

Ton secret pour faire entrer de l’alcool en festival ?
CB1 :
Tu dois interroger des filles à ce sujet. Elles sont vraiment douées pour ce genre de combines.
CB2 :
Absolument aucune expérience de ce type.

Est-ce que tu es du genre à voler les couvertures et/ou les serviettes et/ou les savons ?
CB1 :
Pourquoi les gens font ça ? Pour garder un souvenir ou juste parce qu'ils ont besoin de beaucoup de linge de bain ? Comme si une putain de serviette ne durait pas dix ans...
CB2 :
Non, je ne comprends pas bien cette pratique.

Porter une couronne de fleurs en festival : est-ce accepté ou interdit par la fédé ?
CB1 :
Faites ce que vous voulez !
CB2
: N'importe quoi, N'IMPORTE QUEL couvre-chef, sauf les cornes de diable illuminées.SMG_2019 (1)SIBERIAN MEAT GRINDER

Ta première expérience de festival en tant que festivalier ?
C'était un festival DIY punk/metal dans la forêt russe auquel je suis allé ado - malheureusement, je ne me souviens pas de son nom. Il s'est terminé par l'attaque d'une foule de péquenauds locaux en colère et ensuite - une descente de police. C'était amusant. 

Ta première expérience de festival en tant qu'artiste ?
Notre première expérience a été Brutal Assault en République tchèque. C'était incroyable de participer à un festival d'une telle envergure avec Slayer en tête d'affiche, pour la deuxième tournée de notre histoire. Un grand merci à l'équipe de Brutal Assault pour avoir cru en nous alors que nous commencions à peine.

Ton pire souvenir de festival en tant que festivalier ?
99% des festivals auxquels j'ai participé, je l'ai fait en tant qu'artiste ou en tant que membre de l'équipe de production - je n'ai donc pas fait beaucoup de festivals en tant que festivalier. De toute façon, je ne me souviens pas d'une mauvaise expérience.

Ton pire souvenir de festival en tant qu’artiste ?
Le festival que je ne veux pas nommer où j'ai dû obliger le promoteur à emprunter de l'argent à ses amis, au bar, et autres, pour nous payer le montant convenu. D'autres groupes n'ont même pas réussi à obtenir d'argent pour leur performance. La fête a été un désastre total. J'espère que les promoteurs ont retenu la leçon. 

Ton meilleur souvenir de festival en tant qu’artiste ?
C'est difficile d'en choisir un seul - nous avons joué dans de nombreux festivals étonnants : Full Force, Groezrock, Resurrection, Jera On Air, Resist To Exist, Punk Rock Holiday, pour n'en citer que quelques-uns. Chacun a apporté son lot de moments uniques et inoubliables.

Le festival où tu rêverais de jouer ?
L'Exit Festival bien sûr !  ;)

Côté transports, tu es plutôt avion ou train ou camionnette ?
Le van c'est très bien si vous n'avez pas à y passer trop de temps - 8 à 11 heures dans une fourgonnette c'est déjà moins cool, surtout si vous avez plusieurs trajets comme celui-ci à la suite.

Comment est-ce que tu occupes ton temps dans les moyens de transport ?
Comme je dois gérer différents aspects de la tournée, je passe beaucoup de temps à écrire des courriels, à faire des calculs et d'autres choses ennuyeuses. Sinon, nous faisons aussi toutes sortes de choses dans le van : regarder des films, jouer à des jeux vidéo, écrire de la musique et même faire de l'exercice. Quelques-unes de nos musiques et paroles, je les ai écrites dans le van.

La chanson que tu joues pour allumer le feu (R.I.P. Johnny) ?
D'habitude, c'est Metal Bear Stomp - l'hymne ultime de Siberian Meat Grinder.

Et pour terminer en beauté ?
Notre titre Hail To The Tsar s'est avéré être le meilleur pour lancer la plus dévastatrice explosion de chaos et de guerre totale dans la fosse.

Ton pire souvenir de repas en festival ?
Un seau plein de chili con carne, laissé sous la pluie battante, qui était la seule nourriture pour tous les groupes présents au festival. Merci à notre tour manager qui a fait en sorte que les promoteurs nous apportent des sandwichs.

Ton secret pour faire entrer de l’alcool en festival ?
Je ne bois pas d'alcool, donc je n'ai pas ce problème. Mais j'ai entendu dire que des gens font entrer clandestinement de l'alcool dans de grands festivals en Russie : ils visitent le site du festival bien avant l'événement, enterrent quelques bouteilles dans le sol et les déterrent ensuite pendant la fête. Mais il faut avoir sa carte au trésor sur soi.

Est-ce que tu es du genre à voler les couvertures et/ou les serviettes et/ou les savons ?
J'espère que vous savez que les groupes en tournée ne se douchent jamais, alors pourquoi aurions-nous besoin de serviettes ou de savons ?

Porter une couronne de fleurs en festival : est-ce accepté ou interdit par la fédé ?
Nous le faisons toujours - si vous voyez un groupe de personnes portant ce genre de couronnes, vous pouvez être sûr que c'est nous.

++ Si vous voulez secouer du man bun sur les sets de Cake Boys ou les morceaux de Siberian Meat Grinder, rendez vous du 4 au 7 juillet à l'Exit Festival, dans la ville de Novi Sad.