Capture d’écran 2019-07-01 à 16.41.00Ce week-end, près de Lommel en Belgique, le Vestiville devait proposer une affiche ultra lourde pour les fans de rap et de r'n'b, réunissant Cardi B, Future, les Migos, Lil Pump ou ... Ja Rule. C'est la présence de ce dernier, déjà mêlé au naufrage du Fyre Festival, qui aurait dû mettre la puce à l'oreille aux centaines de festivaliers qui projetaient de se la donner. Cette fois, pas d'influenceurs qui finissent dans des tentes de survie en mangeant des sandwichs triangle mais des gens comme vous et moi qui se pointent dans un endroit vide, sans artistes, sans bouffe et sans flotte. Et ce n'est même pas le pire.

Capture d’écran 2019-07-01 à 16.50.58

C'est A$AP Rocky qui a vendu la mèche en premier, annonçant sur Twitter qu'il ne se produirait pas le 28 juin, à cause d'infrastructures pas assez sûres. Dans la foulée, des centaines de festivaliers se sont vus refuser l'entrée à "l'Oasis de musique" (dixit le site), apprenant que le maire de Lommel annulait l'évènement. La raison ? Aucune sortie de secours prévue et un staff rachitique niveau sécu (une trentaine de personnes). Le Brussels Times révèle même que les organisateurs n'avaient pas payé les prestataires et ont été accusés de fraude et de blanchiment d'argent.  

Capture d’écran 2019-07-01 à 16.38.48Tout cela n'a pas empêché les masses de se rendre sur place, débordant l'équipe de Vestiville. Durant les deux premiers jours, de nombreux témoignages de festivaliers errants sur le site, déshydratés et affamés, ont fleuri sur le net, derrière le hashtag #Vestifail ou #fuckvestiville. Chacun espérant un jour voir sa photo ou sa vidéo reprise pour un docu Netflix.

Capture d’écran 2019-07-01 à 16.39.04

Le climax du festoche : les victimes de l'arnaque qui se font virer manu militari de l'endroit par des flics avec des gentils chienchiens. Ça vaut bien un pogo sur de la trap, niveau adrénaline.

Heureusement, certaines ont su garder le sourire et en profiter pour faire leurs premiers pas sur scène. Bravo, belle résilience.