weed-dnaDepuis quelques années, les sites proposant aux internautes de lever le voile sur les mystères de leur patrimoine génétique moyennant quelques biftons pullulent. En 2018, les kits ADN en vente libre ont même atterri sous le sapin de millions d'Américains, désireux de savoir s'ils avaient un tiers de sang Cherokee. Forcément, les gourous du génome à emporter ne se sont pas arrêtés en si bon chemin et proposent désormais d'analyser les données obtenues pour vous aider à trouver le coloc', le partenaire amoureux, le pinard ou même le pochon de weed, qui correspond le plus à votre personnalité. Pour justifier des 100 dollars que vous aurez à débourser afin de trouver le grand cru qui s'accorde le mieux avec votre peur de l'abandon, ou de vous permettre de cohabiter avec une personne qui, comme vous, trie ses ordures en fonction de chaque nuance du cercle chromatique, ces entreprises promettent par exemple d'isoler les variations génétiques associées aux sens du goût et de l'odorat, en plus de vous soumettre à des questionnaires très complets à propos de vos préférences.strain

Une fois n'est pas coutume, le détournement de la philosophie transhumaniste au profit du seul marketing séduit. Et le succès de ces offres en ligne confirme l'intérêt grandissant d'une certaine partie de la population pour des mécanismes de prises de décision où le risque zéro aurait remplacé la recherche empirique du plaisir, se privant ainsi des quelques cafouillages, déboires amoureux et autres réflexes nauséeux qui font tout le sel de la vie. Mais au delà de ces considérations lyriques, cette récolte d'infos, qui évoque davantage l'univers dystopique de Bienvenue à Gattaca que la jouissance ou la défonce de luxe, a de quoi rendre parano n'importe quel stoner, fusse-t-il équipé de la meilleure herbe. En effet, si certaines de ces sociétés assurent à leurs clients l'anonymat le plus total, d'autres manquent clairement de transparence quant à l'utilisation des datas transmises. Alors, prêt à confier votre ADN à des grands labos pharmaceutiques pour quelques sdars de plus ? On vous laisse y réfléchir.