Le Festival Terres du son à TOURS nous a beaucoup plu.
Il y avait un monde de dingue et nous avons croisé BG's qui a fabriqué mon synhté RAY 1 (un des 2 que j'utilise sur scène).
C'est un synthé modulaire qui ressemble un peu au BOOMSTAR mais en plus violent sur lequel je rajoute une pédale BADASS car je suis une malade. Je possède le seul exemplaire au monde et j'en suis très fière.

Voici BG's le maître du circuit imprimé :

1Là on voit très clairement le monde (20 000 personnes selon les orgas et 10 000 selon la police).

2

Après le show nous sommes complètement ratatinés et Ben Pi (qui est un pro), sait capturer ce moment d'absence de grâce totale.

3Le lendemain, direction le Festival de DOUR en bus.
Cette fois c'est Vitalic qui pilote.
4

À notre arrivée nous croisons Kiddy Smile (que nous aimons beaucoup et qui mesure 8 mètres) et ensemble nous mangeons un affreux repas au catering à base d'émulsion de poivre.
Plat belge ? Tentative d'assassinat ? Le mystère reste entier.
5

Avant notre show nous allons voir nos amis les Odezenne qui jouent sur la même scène que nous avec Lenny Dee et les Casual Gabberz. Nous nous connaissons depuis longtemps avec Alix, Jacques, Mattia et Stephano. Avec Carla, mon acolyte de Mansfield.TYA, nous avons écouté plus de 5 000 fois leur morceau Vodka dans le camion pendant qu'eux écoutaient Bleu Lagon. Leur show était fou, le public sautait partout. C'est à notre tour de jouer ensuite. 

Juste avant de monter sur scène je dois me concentrer sur mes paroles et ma musique mais au lieu de ça Vitalic, Papaya (Regie) et Thomas (Booking) me chantent pour la 40e fois de la journée la chanson de Guy Marchand - Destinée.

Je suis à la limite du nervous breakdown avec ce titre. Ils m'obligent aussi à l'écouter dans le camion très fort et quand je craque ils me punissent avec un titre encore pire de Eddy Murphy - Party all the time.
Sur ce cliché on les voit me torturer :

6

Malgré tout le show est super. Vitalic et moi prenons vraiment du plaisir à jouer. De plus en plus.

7

8En sortant de scène c'est là que ça se complique. Nous sommes venus avec nos deux amis Ha Kyoon et Ji Min mais l'organisation du festival refuse de les laisser entrer dans les loges avec nous. On se demande bien pourquoi ? Ils ne sont que deux et ils sont nos invités ?

9

Bref, on négocie une heure et ça ne marche pas. Super saoulée de pas pouvoir festoyer avec eux je décide de les faire passer sous le grillages de l'espace artistes. Tellement contents d'avoir bien baisé la sécu nous sortons le grand jeu. Freddy notre ingé son décide de mettre l'enceinte Bluetooth (la Bosinette) dans le frigo pour avoir de meilleures bass et Toma notre stage manager fabrique un stroboscope pour notre loge "algeco". C'est là que Jean Machoire (ingé lumière)  et Papaya se disputent sur le thème de la soiray. Car oui, un bonne fête doit avoir un thème. L'un vote pour le thème des collants et l'autre pour le thème (super étrange) des émeraudes qui discuteraient entre elles... ????

10

Personne n'ayant réellement compris la proposition 2, nous partons sur les collants. C'est un thème formidable avec beaucoup de potentiel. Les Odezenne en redemandent "des collants, des collants ouiiiiiiii".11Et ma manager bien aimée, Maud, refait quasiment toutes la déco du site (elle est aussi un peu dans la mode).12

C'est là que le drame arrive. La méchante dame de la sécurité a compris qu'elle s'était faite baiser par la team collants. Elle déboule avec 5 types musclés et des chiens dans notre algeco à thème. Avec une lampe de poche elle demande à vérifier les bracelets VIP. On se croirait dans une rafle en pleine guerre. Tout le monde est pétrifié. Elle dit qu'elle a vu "une grande noire" frauder alors que nos amis sont petits et coréens mais peu importe elle crie, elle crache et elle veut qu'ils partent. Nous sommes stupéfaits.
C'est la fameuse "RAFLE DE LA GRANDE NOIRE" de Dour 2019.
Je dis que je vais les raccompagner dehors pendant que les autres argumentent. Au lieu de sortir nous nous cachons dans les toilettes. Quelle épopée. Nous réussissons à les baiser une deuxième fois mais c'en est trop pour certains membres de l'équipe qui vomissent dans des plateaux. 
Le lendemain, nous rentrons, perdus, dans ce monde que nous comprenons de moins en moins.
La preuve,

13

Dates à venir :

Crédits photo : Tom Anirae / Ben pi / Team Kompromat