cannibalismeécolo

En ces temps anxiogènes où on nous annonce tous les jours la fin du monde, il est bon d’entendre certaines personnes proposer des solutions concrètes. C’est notamment le cas du scientifique suédois Magnus Soderlund, qui affirme que le cannibalisme pourrait nous aider à lutter contre le changement climatique. Lors d'une conférence intitulée "Pouvez-vous imaginer manger de la chair humaine?", le professeur a avancé que la consommation de viande humaine pourrait constituer une alternative à la viande ou aux produits laitiers. Rassurez-vous, il précise qu'il s’agirait de la chair de personnes déjà décédées.

Soderlund affirme que nous devons dépasser le tabou ancestral sur le cannibalisme pour affronter la crise écologique à venir, et que notre mécanisme de répulsion devant cette idée devrait normalement passer si nous avions le courage de goûter de la chair humaine. Mais si l’idée de vous envoyer une petite cuisse d’humain rôtie à l’ail et aux fines herbes ne vous branche que moyennement, rassurez-vous : la consommation de viande humaine est connue pour présenter de nombreux risques sanitaires. Les individus le pratiquant risquent en effet des infections parasitaires et des maladies dégénératives.

(Source, Source)