Capture d’écran 2019-10-02 à 15.15.32

Il suffit ! Stop à l'appropriation culturelle ! Marre de ces acteurs qui jouissent de tous leurs follicules pileux qui prennent la place de comédiens atteints d'alopéxie androgénétique. L'industrie bafoue sans vergogne ceux qui ont véritablement souffert, comptant anxieusement les cheveux tombés dans leur douche comme des soldats morts au combat. Pour que ceux qui sont en train de perdre la guerre des golfes ne se fassent plus "grand remplacer" par des postiches dégueulasses et des improbables tonsures dignes de Jacques, Brain se fait social justice warrior et dénonce les cinq pires impostures capillotractées du septième art.

Capture d’écran 2019-10-02 à 10.36.23

La plus #Metoo : Tom Cruise dans Tonnerre sous les Tropiques 
Nombreux ont été les spectateurs et les journalistes à se demander si le personnage de Les Grossman, producteur psychopathe surcocaïné, l'un des plus drôles qu'ait campé le petit prince de la Scientologie, avait été pompé sur Harvey Weinstein. En tout cas, on est face à la fausse calvitie la plus obscène du genre, semblable à un gland péniblement décaloté. Dérangeant.Capture d’écran 2019-10-02 à 13.51.26

La plus Cogerep :  Matthew McConaughey dans Gold
Cravate fantaisie, stylo dans la poche de chemise, embonpoint et tempes longues : on verrait bien le personnage de Kenny Wells, chercheur d'or verreux dans le film de Stephen Gaghan, en directeur financier libidineux d'une entreprise de réparation de vérin hydraulique en Moselle. 

Capture d’écran 2019-10-02 à 10.42.37

La plus oedipienne : Shia LaBeouf  dans Honey Boy
Dans son prochain projet, il rentabilise sa psychothérapie grâce à un script écrit lors de son programme de cure de désintox'. En effet, il va incarner son propre paternel à l'écran, arborant cette coiffe absurde qui le fait ressembler au sosie pauvre en manque de calcium de John Lennon.

Capture d’écran 2019-10-02 à 12.07.06

La moins rentable : Johnny Depp dans Black Mass
Ici, on a affaire à un multirécidiviste. Après son interprétation de Hunter S. Thompson dans Las Vegas Parano, Johnny "Eau Sauvage" Depp a remis le couvert pour jouer le gangster James Burgler. Il aurait fallu 22 heures de préparation pour réussir à faire passer ses propres cheveux à travers une prothèse en silicone. Une belle perte de temps et d'argent.

Capture d’écran 2019-10-02 à 11.51.30La plus cosplay de Jean-Claude Duss : Guillaume Canet dans Au nom de la terre
Pour donner plus d'épaisseur à son personnage d'agriculteur en galère dans le drame d'Edouard Bergeon, l'homme le plus rock'n'roll de France a tout donné, tel Daniel Day-Lewis. Malheureusement, impossible de ne pas faire pipi culotte quand on le voit apparaître en Michel Blanc en tracteur se battant en vain contre la fin du monde paysan. Sur un malentendu, ça aurait pu passer...