Capture d’écran 2019-10-29 à 12.33.45L'Allemagne, avant d'être le point de rassemblement des hipsters accros au Club-Mate, c'est le pays des messieurs en culottes de peau qui boivent des litres de houblon en essayant d'attraper les caractères sexuels secondaires de jeunes filles à couettes et décolletés plongeants avec leurs mains moites. Alors que l'édition 2019 s'est terminée il y a quelques semaines, des chercheurs sur le climat ont promené des capteurs lors de l'Oktoberfest de Munich cru 2018  et ont publié une étude dans la revue Atmospheric Chemistry and Physics qui révèle l'impensable : l'évènement produit 10 fois plus de méthane qu'une ville comme Boston et 10% de ces émissions proviennent des rots et des pets des participants. Le reste provient notamment des appareils de cuisson et de chauffage. Donc, si vous voulez retarder un peu l'Apocalypse, arrêtez la bière. Non, on déconne, mangez un Allemand, c'est moins difficile.