Morissey

Normalement on ne tire pas sur Morrissey dans ces pages, car il est de notoriété publique que le type est un véritable trou du cul, et qu’il ne sert à rien d’égrener des banalités. Mais comme c’est le milieu de la semaine, qu’on a un coup de mou et que ça fait du bien de cracher sa bile, penchons-nous un peu sur la dernière frasque de l’ancien leader des Smiths. Le type fait régulièrement la une des journaux pour ses sorties publiques, qui vont de la xénophobie crasse aux crises d’égo surdimensionné. L’affaire qui nous occupe aujourd’hui tombe dans la seconde catégorie. Morrissey a commencé à vendre des albums dédicacés lors des concerts de sa tournée internationale. Cependant, il ne s’agit pas forcément de disques de lui, ni même des Smiths. Pour une raison qu’on ignore, il a aussi commencé à commercialiser des vinyles d’Iggy Pop, de Lou Reed, de Patti Smith ou encore de Bowie, qu’il signe de son propre nom. Vous pouvez par exemple acquérir Transformer de Bowie dédicacé par Morrissey pour la modique somme de 300 dollars. Est-il humainement possible de concevoir une merch plus bizarre et prétentieuse ? La question reste ouverte.