Rod-Stewart-Reveals-His-Epic-Model-Railway-CityQuand on vous dit "guitare" vous répondez : “Sex, drug & rock’n’ roll” a priori. Le triptyque gagnant de l’histoire de la musique, sans oublier les gardes à vue occasionnelles ou la médisance à propos des anciens membres du groupe. Mais toutes les rockstars ne rêvent pas forcément de nuits de défonce dans le tourbus, ni de souiller les chambres d’hôtel de leurs fluides corporels. Ainsi, parmi les hobbies insolites de vos artistes préférés on trouve pêle-mêle la confection de mimolette (Alex James, bassiste du groupe Blur a ouvert sa propre fromagerie), la taxidermie (Jack White aime collectionner les animaux morts durant son temps libre) ou encore la sculpture sur bois (Cherie Currie, ex The Runaways, taille des bûches avec une tronçonneuse). Mais le plus investi de tous est sans doute Rod Stewart qui voue une passion sans limite aux modèles réduits de train, à tel point qu’il préfère faire la couv’ d’un magazine spécialisé en la matière plutôt que de s’afficher en une de Rolling Stone. Et le chanteur britannique vient tout juste d’achever l’oeuvre de sa vie : une impressionnante maquette d’une ville imaginaire, inspirée par ses souvenirs de New-York et Chicago. Cette mégalopole miniature, confectionnée à 90% par l’inoubliable interprète de Da Ya Think I’m Sexy (les 10% restants ayant nécessité l’aide d’un électricien pour éviter le court-jus), a nécessité plus de 26 années de travail et occupé pas mal de ses heures de repos en tournée. On vous laisse admirer le résultat et le niveau de détails des gratte-ciel de cette cité vintage baptisée "Grand Street And Three Rivers City". rodrodrailrod4Crédits photo : DR

(Source