En Croatie, à Zagreb, un musée d’un genre bien particulier vient d’ouvrir ses portes : le Museum of Hangovers, ou Musée de la gueule de bois dans la langue de Vianney. Que peut-on y trouver ? Des cendriers pleins de mégots de clopes, des bouteilles de pinard à moitié vide et des verres renversés ? Oui, mais pas que. Comme l’explique l’une des créatrice du lieu Roberta Dubokovic dans une vidéo de présentation, il s’agit de “rassembler au même endroit les objets avec lesquels les gens se sont réveillés et les histoires qui vont avec, pour que certains puissent s'identifier".

Sur les murs, on trouve donc de nombreux récits de nuits de biture mémorables, comme l’histoire de ce type qui a présenté sa carte d’identité à son père devant la porte d’entrée de chez lui, persuadé qu’il s’agissait du videur d’un club à la mode. Les visiteurs du musée peuvent aussi chausser des lunettes simulant les effets de l’ivresse, et noter leurs propres déboires alcoolisés à la craie sur un tableau noir :

 Pour en savoir plus sur le Musée de la cuite, ça se passe par .