Oui, sauf qu’a priori, les humains n’ont pas exactement pris la même direction évolutive que les géraniums. Alors que les végétaux, fins et immobiles, peuvent survivre en s’abreuvant de petites gouttes d’énergie solaire comme s’il s’agissait de Capri Sun, les animaux, épais et toujours en mouvement, ont besoin d'ingurgiter de la nourriture à forte teneur énergétique pour survivre. En l’état des connaissances actuelles sur la physiologie humaine, rien n’indique qu’il soit possible pour nous de transformer les rayons qui nous chatouillent la peau en petit quatre-heures. Pourtant, certaines personnes en sont persuadées. 

Les adeptes du “respirianisme” pensent en effet qu’il est possible de s’abstenir totalement de nourriture pour se nourrir de lumière. Un de leurs modèles, le yogi indien Prahlad Jani, assure même jeûner depuis 70 ans sans aucune répercussion sur son état de santé. Bon, a priori ça sent le fake à plein nez, alors n’essayez pas de reproduire ça chez vous. C’est tragique, mais certains respirianistes ont même trouvé la mort en arrêtant de s’alimenter. On ne va pas lâcher un petit “Darwin Awards, nous avons un gagnant”, parce que c’est un truc de Nazi, mais quand même, c’est dommage de mourir à cause d’une simple erreur de jugement.

Hacker l'organisme humain pour devenir capable de photosynthèse
Alors se reposer sur les astres pour notre alimentation, c’est impossible ? Certains biologistes se penchent sérieusement sur la question. De fait, des scientifiques ont découvert en 2015 qu’un type de limace aquatique, l’élysie émeraude, pouvait passer des mois sans se nourrir, en transformant la lumière en nourriture. Comment c’est possible ? Le mollusque marin a réussi à pirater les gènes d’une algue qu’il consomme pour devenir capable de photosynthèse. De la même manière, l’humain pourrait-il hacker son propre organisme en s'injectant des gênes de plante en laboratoire afin de pouvoir se passer de bouffe ?

Dans les pages de Vice, la spécialiste de la biologie synthétique Christina Agapakis tempère notre enthousiasme : “Pour devenir totalement photosynthétiques, il faudrait que nous devenions complètement transparents et immobiles.” François Hollande a essayé de le faire durant son mandat et ça ne lui a pas trop réussi au niveau des sondages d’opinion, donc on n'est pas sûr que le monde soit prêt à une telle évolution...

(Source, Source)

Crédit photo : Midsommar.