irresistible

Les nostalgiques du Daily Show période Jon Stewart ont de quoi se réjouir puisque l’humoriste new-yorkais, premier grand pourvoyeur de fake news avant qu’elles ne deviennent la norme, s’apprête à sortir son second long-métrage. En effet, depuis qu’il a quitté l’émission de Comedy Central il y a cinq ans pour passer de l’autre côté de la caméra, le comédien aux multiples casquettes n’a pas chômé et a su montrer que l’étendue de ses talents ne se limitait pas à parodier avec brio les grandes chaînes d’infos nationales. Après Rosewater, un premier film dramatique paru en 2014 et inspiré de l’histoire vraie d’un journaliste iranien accusé par les autorités de son pays d’espionner pour le compte de l’Oncle Sam, il se lance cette fois sur un sujet qu’il maîtrise bien : la satire politique.  Dans Irresistible, dont la sortie outre-Atlantique est prévue pour le 29 mai prochain (environ un mois et demi avant la convention démocrate qui permettra de désigner un candidat officiel à la présidence), Steve Carell incarne un communicant politique qui tente de redorer le blason du parti de l’âne dans le Midwest en faisant basculer l'État pivot du Wisconsin du côté bleu de la force. Pour attirer la sympathie des électeurs indécis, il compte sur le charisme d’un ancien soldat des Marines (Chris Cooper), qui a fait sensation sur Internet en prenant publiquement position pour les travailleurs sans papiers de son patelin. Il décide donc de se rendre sur place avec son équipe de conseillers pour tenter de redistribuer les cartes dans cette petite ville de l’Amérique profonde, acquise aux républicains. Mais c’est sans compter sur les grosses huiles du parti conservateur, qui choisissent d’envoyer leur meilleure stratège pour contrecarrer leurs plans. On croise les doigts très fort pour que le long-métrage soit à la hauteur du casting et on vous laisse juger de son potentiel comique dans la bande-annonce ci-dessous.