D’un côté, on tient Debbie Harry, magnétique et talentueuse leader du groupe new-yorkais Blondie. De l’autre, on ne vous présente plus la rockstar Kermit la Grenouille du Muppet Show, dont vous connaissez sans aucun doute la discographie sur le bout des doigts. Quand ces deux-là ont été réunis pour un duo, cela ne pouvait donner qu’un crossover d’anthologie (voir ci-dessus). En 1981, la série de Jim Henson accueillait la chanteuse new-wave en guest star pour un épisode spécial. Le show contenait plusieurs moments mémorables, dont une scène où Madame Harry décerne aux marionnettes des badges certifiant qu’ils sont de vrais punks parce qu’ils ont appris à pogoter. Une idée dont devraient s’inspirer les scouts de France.

badgescoutpunk

Mais les meilleurs passages étaient certainement les numéros musicaux. En plus de la chanson Rainbow Connection avec Kermit, la dame avait aussi réinterprété ses tubes One Way or Another et surtout Call Me, avec les Muppets comme backup band. Ce dernier morceau, rappelons-le, avait originellement été composé pour la B.O. du film American Gigolo, lequel raconte l’histoire d’un prostitué masculin accusé de meurtre. Bien sûr, ce sous-texte était illisible pour les tiboutchous et la séquence est finalement assez gentillette. D’ailleurs, le choix de Debbie Harry comme invitée n’était pas anodin : Blondie représentait à l'époque le versant le plus soft du punk - on imagine moins Sid Vicious dans un divertissement pour enfants. Mais franchement, voir ces créatures pelucheuses qui headbangent sur leur guitare coiffés d’iroquoises de toutes les couleurs, ça reste toujours mille fois plus rock'n'roll que l'intégralité des lives de Quotidien.