On aurait pas pu trouver nom plus attirant. The Independent Order of the Odd Fellows a bien connu des personnages excentriques. P.T. Barnum, le monsieur loyal créateur des freakshow que Hugh Jackman a interprété dans The Greatest Showman, Charles Lindbergh le pilote pacifique et Chaplin faisaient partie de ce club secret qui pourrait convenir aux collectionneurs de crottes de nez, à ceux qui mangent des citrons avec la peau ou des objets, tout simplement. Encore plus weirdo, l'ordre des Odd Fellows a aussi accueilli en son rang Wyatt Earp, d’abord chasseur de bisons puis d’humains, dans la fusillade d’OK Corral à Tombstone en 1881. Au moins lui, il n’a pas prétendu avoir confondu avec un sanglier. Malgré son nom, la société de Churchill et Roosevelt était malheureusement plus sérieuse qu’on ne le pense, avec tout de même des secrets, des rites et des tenues chelou(e)s. 

img_8803-930x624

On ne sait pas d’où ça vient, ni ce qu’ils font 
Comme les cons, on ne sait pas très bien quand et comment les Odd Fellows sont arrivés. Les historiens n’ont pas trouvé de réelles traces écrites avant le XVIIIème siècle alors qu’on leur donnerait des origines d’une époque bien plus reculée. Une hypothèse fait remonter la création de le l'ordre à l'époque des guildes médiévales réunissant des métiers qui n’ont aucuns liens et parfois aucun sens. Cela correspondrait facilement au chanteur, au comédien et au constructeur de bateau qui ont créé la première loge américaine au début du XIXème. Une autre hypothèse s’axe autour de leur slogan : Amitié, Amour et Vérité (vous aviez le même inscrit au blanco sur votre agenda de 6èmeB), représenté par trois anneaux liés, et dont odd représenterait la charité, action principale de l’ordre. Tout de suite, l’approche bisounours séduit moins. Sinon pour les barmans de pubs britanniques qui ont repris le nom, cela viendrait des cérémonies des empereurs romains, mais il est évident que les piliers de bars des côtes anglaises ont plus de lien avec Bacchus que Romulus et Rémus.The_Sign_of_the_Oddfellows_Arms_-_geograph.org_.uk_-_789077Oddfellows Arms, Beverley, Yorkshire, Angleterre.

Une société ouverte à tous, si tu as le PEL
Maintenant qu’on a une vague idée d’où ils viennent, encore faut-il savoir qui ils sont. Ou plutôt elles. Les loges des Odd Fellows ont connu au XIXème une expansion tellement impressionnante, dépassant les francs-maçons américains, que certaines permettaient l’inclusion de population souvent laissées de côtés comme les femmes et les afro-américains, dans les loges anti-esclavage post Guerre de Sécession. Ainsi, on retrouve parmi les membres du Grand Ordre, James McCune Smith le premier médecin (légalement) afro américain et Georgia Dwelle, la première chimiste afro américaine. Bien sûr, le principe de société n’ouvrait malheureusement ses portes qu’aux notables de bonne famille, riches entrepreneurs et membres de grandes institutions. 

17114030438_2bfdff9709_b

Danse macabre et rituels secrets
S’il y a bien un mystère autour des Odd Fellows, c’est leur drôle de délire autour des squelettes. On en voit partout, cela fait partie de leurs regalias récurrents et l’on en a retrouvé dans d’ancienne loges abandonnées, cachés dans des pans de murs ou dans les greniers. Les ossements les plus connus sont ceux de Jane Doe, retrouvés en 2001 et couvert par le LA Times, ce qui n’a pas pu apporter vraiment d’informations sur ces rituels d’initiation exclusivement réservés aux membres. Ces symboles laissent parfois place à des imaginaires très anciens, des regalias religieux à des iconographies antiques, et des tatouages à la Johnny.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Indpndnt. Order of Odd Fellows (@the_odd_fellows) le

En 1922, les Odd Fellows comptaient 2 millions de membres aux Etats-Unis, mais ce nombre n’a fait que décroitre. Aujourd’hui on en compte 600 000 dans le pays et une communauté étendue sur 26 pays, et leurs regalias vendus en masse sur Ebay. Vive les gens bizarres.  

(Source)