Sami-Outalbali-2

Rookie dans l’sas, c’est le nouveau format sur les talents émergents. Au cinéma, sur les planches ou sur Netflix, ces jeunes racontent des histoires ; ici, on retrace la leur. Aujourd’hui : Sami Outalbali, alias Rahim dans Sex Education.

Comme les élèves du lycée de Mooredale dans la saison 2 de
Sex Education, le public français, anglais et américain s’est retourné sur la démarche et le charme de Sami Outalbali, qui a réussi l'impensable en une scène d'intro : rendre à nouveau cool Do Ya Think I'm Sexy ? de Rod Stewart. D’abord passé devant les caméras de réalisateurs français, le jeune acteur de 20 ans lutte, par ses rôles souvent engagés, pour la représentation des homosexuels dans l’audiovisuel, jusqu’à en faire la couverture du magazine gay américain Attitude

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Attitude Magazine (@attitudemag) le


Sami Outalbali est un enfant issu de la difficile transition entre les 90’s et les années 2000 ; il n’a pas connu la Coupe du Monde, mais il a envoyé des wizz sur
MSN. Très sportif et peu passionné par l’école, un comble par rapport au personnage de Rahim qui, en bon Français cliché, cite de la poésie à tout bout de champ, Sami joue rapidement la comédie. Il fait sa première apparition à l'âge de 7 ans dans la série Il faut sauver Saïd, puis enchaîne les rôles à la télé française et au cinéma, avant de décrocher son premier grand rôle dans la série Les Grands, diffusée sur OCS, qui aborde d’ailleurs les mêmes thèmes que Sex Education en version ville française périphérique. Avec le personnage d'Ilyes, qui découvre peu à peu son homosexualité, Sami se fait repérer et décrochera un rôle dans la série de Philippe Faucon, Fiertés (diffusée sur Arte), retraçant le parcours de trois couples homosexuels. Découvert par les Anglophones dans Sex Education, sa carrière d’acteur, souvent en temps que figure LGBT, semble définitivement lancée. 

Ah, il a joué là-dedans ?
Avant de devenir la petite fraîcheur de Netflix, labellisée accent français et littérature, Sami Outalbali a mis le nez dans les vestiges de la comédie française, avec une brève apparition dans le premier volet des Tuche. Beaucoup moins gras (comme les frites me direz-vous) et plus touchant, notre rookie a aussi joué dans La Ligne Droite, celle que le personnage principal, devenu aveugle, essaye de suivre dans des compétitions handisports avec l’aide d’une ancienne athlète olympique. On passera aussi la parenthèse Sam, une série TF1, que tout le monde a déjà oubliée.

Et il joue qui exactement ? 
Aujourd’hui, principalement des personnages gays, soit en manque de confiance, soit hyper-assurés. Dans Lola vers la mer, avec Benoît Magimel, il interprète Samir aux côtés de Mya Bollaers sur ce film qui aborde les questions de la transidentité. Au final, on retrouve un lien entre tous ses films : la réflexion sur le passage de l’adolescence à l’adulte, aux difficultés amplifiées lorsqu’on est considéré comme différent.

663248_2Sami Outalbali dans Les Grands.

Et avec qui ? 
[Spoil] Dans Sex Education, son duo avec Eric, joué par Ncuti Gatwa, est assez attendrissant bien que l’on sente une différence de maturité monstrueuse entre les deux personnages. Son arrivée sur le tournage de la série a apparemment ravie l’autre française Emma Mackey, avec qui il semble devenu pote puisqu’on les retrouve ensemble dans les événements branchés, comme de vraies star de ciné. 

On ne le verra jamais dans…
Bien qu’il ait fait ses premiers pas dans des films à risques comme Les Tuche, il existe tout un pan de la comédie française dans lequel on imagine difficilement le voir apparaître (en tout cas on espère). La bande à Fifi (Philippe Lacheau) et leurs productions raffinées et respectueuses, à l’origine de Babysitting ou Nicky Larson, on oublie, par exemple. 

On le voit où prochainement ? 
Une chose est certaine, il n’en a pas fini avec Netflix. Mortel, la série qui commence comme un teen movie français puis bascule dans un délire ésotérique, dont certains épisodes ont été réalisés par Simon Astier, est renouvelée pour une deuxième saison. L’occasion pour l’acteur de continuer à jouer le personnage de Reda. Cette semaine, Netflix a également annoncé que la saison 3 de Sex Education était en préparation ; faut-il maintenant espérer revoir Rahim.

Du côté du grand écran, Sami sera à l’affiche du film de Leyla Bouzid, Une histoire d’amour et de désir, où il jouera l’amoureux littéraire et celui d’Alain Guiraudie, Viens je t’emmène, sur un sujet qu’on aurait pas deviné — une attaque terroriste à Clermont-Ferrand.