Capture d’écran 2020-03-02 à 10.26.36

Ce week-end, la messe a été dite : les classes dominantes ont posé leurs couilles sur la table et réaffirmé leur emprise sur la culture. Après la récompense accordée à Polanski, provocation bourgeoise qui a comme un goût de pisse pour marquer son territoire, un deuxième acte s'est joué dimanche, plus discret. Ce jour-là, à 20h, devait se tenir une représentation de la pièce "Contes immoraux" de Phia Ménard, artiste queer qui propose une performance militante sur l'effondrement du monde. Sauf que, 24 heures plus tôt, la direction a annulé le spectacle, arguant des "problèmes techniques" d'après la metteuse en scène. Pourtant, surprise, le 1er mars, le lieu se gargarise de la venue de M. Kardashian qui, dans le sillage de la Fashion Week, a organisé un Sunday Service, son Jour du Seigneur pour VIP. 

Capture d’écran 2020-03-02 à 10.18.48Une venue largement relayée par les médias, de BFM au HuffPost en passant par Augustin Trapenard sur France Inter, comme si ce petit évènement privé était une consécration pour notre belle nation, après la bénédiction du KFC de Strasbourg Saint-Denis par le couple royal. Et pourtant, c'est un sacré mépris pour la création et le public. Si n'importe quel illuminé pété de thunes peut s'accaparer un théâtre comme si c'était un Airbnb dans le silence le plus total, où va-t-on ? A quel moment on a laissé à ce point aux abois les lieux de culture pour qu'ils acceptent de devenir des salles des fêtes pour millionnaires ? Bref, un chouette petit conte immoral que voilà. Capture d’écran 2020-03-02 à 10.21.21