Vous aussi, finir votre vie dans une zone pavillonnaire où toutes les maisons se ressemblent à élever un enfant insupportable est votre plus grande angoisse ? Vivarium est le film qui va nous aider à exorciser tout ça. On y suit Tom (l'excellent Jesse Eisenberg) et Gemma (Imogen Poots, que les plus téméraires d'entre vous ont déjà pu voir dans le film d'horreur punk Green Room), jeune couple mignon et bordélique qui, après une visite avec un agent immobilier, se retrouve coincé dans l'American Dream, dans tout ce qu'il a de plus moyen et insipide. Et tout se corse quand on leur livre en Colissimo un moutard venu de l'enfer, sorte de Sheldon Cooper qui aurait séjourné à l'Overlook Hotel de Shining. Dans ce vivarium, on ne sait pas de quelle expérience psychosociale sadique ils sont les cobayes et qui les observe (des scientifiques ? W9 ? des extraterrestres ?). Vivarium, c'est un Matrix où il n'y a aucune pilule pour s'enfuir du quotidien absurde ou un Cube sans issue, transposé dans les peurs les plus enfouies des trentenaires primo-accédants à la propriété. Hâte de voir ce que ce thriller sociologique et S-F, sélectionné à la Semaine de la Critique au Festival de Cannes en 2019, a dans le ventre ce mercredi au cinéma.