A l’occasion du Mondial du tatouage (qui devait avoir lieu ce week-end mais a été reporté), l’INA consacre un documentaire à Bruno Cuzzucoli AKA le premier tatoueur de France. Marchand de légumes, il découvre l’univers du tattoo lors d’un voyage d’affaire. De retour en France, il essaie de se déclarer tatoueur mais c’était à l’époque interdit. Décidé à ne pas lâcher l’affaire, il fait du forcing auprès de la préfecture et louvoie un peu en se présentant comme un “dessinateur intradermique”. En 62, il ouvre sa boutique à Pigalle. Il s’agit du premier salon reconnu et enregistré au registre des commerces. C’est grâce à sa détermination si la pratique a été légalisée dans nos contrées. Quand se décidera-t-on à ériger un monument pour ce héros national ?