lestrottoisdebuenosairLe confinement vous a laissé en sevrage de teuf et les apéros en visio et raves en ligne vous apparaissent comme de pâles substituts ? Vous aimeriez prendre une machine à remonter dans le temps pour revenir vous la coller avant le lockdown ? Respirez : des bons génies ont exaucé votre souhait. Le site des Bibliothèques de la ville de Paris vous emmène taquiner la grande frise de l’histoire grâce à une carte interactive des lieux nocturnes disparus de la capitale. Un voyage dans le passé qui démarre à la fin du XIXème siècle dans le mythique music-hall Bobino, dans lequel Joséphine Baker et Barbara ont fait leurs marques (1873-1995), pour s’achever il y seulement deux ans de cela à la Flèche d’Or (1995-2016). En chemin, on croise des noms bien connus comme celui du mythique club lesbien le Pulp (1997-2007), et d’autres moins : avez-vous déjà entendu parler du Boeuf sur le toit, cabaret jazz bohème où l’on croisait souvent Jean Cocteau et Erik Satie ? Ou du Vendémiaire, un troquet associatif ska-punk caché derrière l’escalator d’un centre commercial à Montreuil (1995-2000) ? Et savez-vous que le terrain vague qu’on peut apercevoir du métro aérien entre les stations La Chapelle et Stalingrad a été un haut-lieu du hip-hop français (1986-1987) ?

Une balade virtuelle édifiante, où l'on découvre qu’il fut un temps où on s’amusait Rive Gauche (si si) et que la fête se déplace, s’adapte et se transforme, mais ne meurt jamais. Chics types, les personnes derrière le projet vous proposent mêmes des liens vers des reportages vidéos ou radios, ainsi que des références bibliographiques pour aller plus loin. Mais attention : n’allez pas les commander sur Amazon, l’antre du Malin aka Jeff Bezos. On vous voit. Pour participer à la visite, suivez le parapluie du guide, et suivez-le par ici.

Visuel : Photo de la tanguería Les Trottoirs de Buenos Aires