Capture d’écran 2020-04-21 à 10.08.12C’est pratiquement LA seule bonne nouvelle du confinement, le rayon de soleil pré-apocalypse, le lol en capsule avant le soleil vert, bref Lison Daniel a tué le Insta jeu avec son compte Les Caractères, co-créé avec sa cousine à l’été 2017, et qu’elle a repris en solo ces deux dernières années. 
Aiguisé comme une lame, pointu comme un couteau, mais aussi acidulé et surtout très lettré, le compte déroule tous les 2/4 jours des fulgurantes séquences d’une trentaine de secondes où les personnages (« Caractères » selon La Bruyère) sont saisis saignants ou à point, c’est selon, mais toujours au plus juste. 
Elle a explosé dernièrement avec Isabelle, grande bourgeoise confinée à Saint-Lu’, mais Yvan le psyGaëtan le théâtreuxAnnick l’astrologueAstrid la France-cultureuse,  Jérôme le prof de sport ou Julien le marseillais sont autant de régalades en passe de devenir cultes.
335 parutions à ce stade, des heures de digging en perspective, et le moment idéal pour une interview forcément à distance.
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Yvan continue les téléconsultations. . . #lausondaniel #lescaracteres poke @laura_disegna qui dessine nos rêves chelous.

Une publication partagée par Lison Daniel (@les.caracteres) le

Peux-tu te présenter brièvement pour nos lecteurs/trices qui vivraient dans une grotte sans wi-fi ?
J'ai eu une enfance très heureuse à Marseille, où j'ai vécu jusqu'à mes 18 ans. Je faisais beaucoup de théâtre, mais il me manquait le bouillonnement culturel parisien que je fantasmais beaucoup (à raison). Puis j'ai emménagé à Paris pour suivre des études de Droit et de Sciences Politiques. J'ai abandonné sans regret la fac pour intégrer un Conservatoire. Puis j'ai essayé plusieurs écoles, j'ai travaillé en anglais à la géniale école de la Fonact, et je me suis retrouvée dans le vertige des comédiens qui commencent  ; personne ne vous attend, tout le monde s'en fout. J'étais déjà au courant, mais c'est quand même compliqué à gérer. On ne sait pas par quel bout le prendre, ce vide ! Et puis j'ai commencé à écrire des scénarios, et à apprendre la technique en étant lectrice pour des boîtes de production. C'est devenu quelque chose qui me passionnait de plus en plus. Et quand la Fémis m'est passée sous le nez à deux places près, j'ai lancé Les Caractères avec ma cousine Laura. Au bout d'un an, c'est devenu compliqué pour elle de continuer avec son travail très prenant (elle bosse pour un musée d'art contemporain), et j'ai continué toute seule. Petit à petit, les Caractères ont commencé à me faire connaître des professionnels, qui m'ont proposé du travail en tant qu'auteure. Je suis ravie de ne pas avoir eu la Fémis finalement ; sans cet échec, je n'aurais jamais créé cette opportunité ! 
Tu m'as dit brièvement, j'ai pas du tout fait comme il fallait !
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Rebecca a eu une révélation. . . #lausondaniel #lescaracteres

Une publication partagée par Lison Daniel (@les.caracteres) le


Combien de temps prend l’écriture de chaque séquence ? Beaucoup de répétitions ? Quand on remonte le feed les premiers persos ont plus l’air improvisés alors que maintenant ça semble très écrit et travaillé, à quand remonte la césure ?
L'écriture peut être assez rapide si j'ai déjà une petite piste de ce que je veux faire. Mais si je pars de zéro, ça peut prendre une heure ou deux. Je ne fais pas de répétitions en revanche, je mets mon ordinateur sur mes genoux pour avoir le texte sous les yeux, et je filme directement avec mon téléphone. Si ce sont des personnages que j'ai bien en main, ça peut prendre quelques minutes. 
Les tout premiers personnages étaient toujours improvisés. Je me suis très vite aperçue que l'improvisation demandait du temps, et qu'il empêchait d'avoir un rythme efficace. Si on veut faire rire, je crois qu'il faut écrire très sérieusement.

L’érudition et le sens du détail sont impressionnants.
Quels sont les persos/situations qui découlent d’une observation minutieuse et ceux qui proviennent de ton expérience/aspirations personnelles?
J'aime surtout beaucoup écouter les gens. Et dans les métiers, il y a un jargon qui me ravit. Les personnages qui viennent directement de ce que j'ai observé sont par exemple le prof de sport, la prof de yoga, le prof de théâtre. Il y a ceux que j'invente complètement, comme Yvan le psychanalyste, ou Adélaïde, celle qui rêve de tout plaquer pour son traiteur italien. 

Quels personnages sont selon toi les plus proches de ta personnalité, et en quoi?
Il n'y en a aucun qui me ressemble vraiment. Peut être Rebecca, parce qu'elle est parisienne, et qu'elle raconte sa vie à ses copines, mais je suis pas aussi connasse.
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Julien passe un excellent confinement. . . #délicatesse #lausondaniel #lescaracteres

Une publication partagée par Lison Daniel (@les.caracteres) le


À quel moment as-tu repris seule le compte ? Quels persos étaient interprétés par ta cousine ? Elle ne participe plus jamais?
Ça fait bientôt deux ans que je tiens le compte seule ! Laura n'en a plus jamais refait ; une fois qu'on perd l'habitude, c'est difficile de s'y remettre. Elle a fait des personnages trop bien genre Cassiopée la galeriste, Marie Hélène la bibliothécaire... Maintenant elle a un compte de dessin génial, dans lequel elle dessine les rêves de ses followers, envoyez lui vos rêves !

Qu’est-ce qui fait que certains personnages sont abandonnés après un seul épisode pourtant réussi ?
Parfois les filtres ne sont jamais revenus. Parfois je n'ai pas su comment les faire avancer, parfois je les ai oubliés ! Vous pensez auxquels ? (NDA_eh bien la fausse bonne amie, la bobo voyageuse, la naturopathe ou les si mignons singes comédiens…)

Quel(le)s persos a-t-on le plus de chances de revoir prochainement ? Inversement lesquel(le)s vous gonflent ou ont atteint leur limite?
Je ne décide pas vraiment à l'avance, je fais comme l'inspiration vient. On me demande énormément Isabelle la bourgeoise. Alors peut être qu'elle reviendra bientôt. Et puis j'ai mes chouchou, comme Gaétan ou Yvan. Eux, ils sont pas près de partir. Aucun ne me saoule, et s'ils atteignent leur limite, c'est peut être que je n'ai pas assez réfléchi ; on peut toujours tout inventer.

Y-a-t-il un espoir de revoir certains Caractères plus « anciens » mais fort truculents un peu délaissés dernièrement (je pense à la fugace mais saisissante critique d’art Dominique, Hélène qui balance ses collègues en chanson, Anne-Claire la prof de danse classique sadique, Marie-Claire la prof de français freestyle, et bien sûr Aurélie l’animatrice pour enfants modèle)
Oui pourquoi pas ! Il faut que je les réapprivoise un peu et que je pense à ce qui pourrait leur arriver !

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Isabelle vit très mal son confinement. . . #lausondaniel #lescaracteres

Une publication partagée par Lison Daniel (@les.caracteres) le

Quelles sont tes actus hors Les Caractères ? 
Le gros de mon travail c'est d'écrire. Je travaille en ce moment sur deux projets de série. Je suis aussi la voix d'un programme que j'adore fait par des gens géniaux (Nicolas Valode et Yoan Zerbit chez CAPA Culture) ; c'est pour les enfants, ça s'appelle BAAM, c'est sur France Télé-Okoo, et ça raconte une oeuvre d'art majeure de l'histoire de l'art par épisode. Je fais aussi quelques apparitions dans Au Secours Bonjour, un programme spécial confinement sur France 2 à 20h55 tous les soirs.

Quelles propositions concrètes et juteuses as-tu reçues suite à l’engouement?
J'ai surtout eu beaucoup de rendez-vous pour réfléchir à d'éventuelles collaborations. Je veux prendre le temps de faire les choses bien.

Cette nouvelle forme de représentation et d’écriture pourrait-elle selon toi s’adapter à des formats plus longs, voire à des rencontres/joutes/croisements entre personnages et/ou auteurs (« Les Perruques »…) ?
Pourquoi pas, mais pour l'instant je me concentre sur les projets au plus long court ! Les séries notamment, qui demandent beaucoup de travail.

Et pour finir, as-tu lu Les Caractères de La Bruyère, voire pire de Théophraste ?
Ceux de La Bruyère seulement, c'est un bijou de la littérature ! Théophraste peut être un autre jour ! Ahah
 
 
Par Eph Dé.