Les américains avaient la Motown, la France de Giscard avait le studio C.B.E, véritable usine à hits. Dans ce documentaire suisse de 1974, on découvre comment l'arrangeur Jean-Claude Petit et Bernard Estardy, le sorcier du son, transformaient les bouses de Stone et Charden ou Mike Brant en chansons populaires et écoutables. Violonistes qui clopent, choristes qui fredonnent à la chaîne et magie du mixage, vous saurez tout sur leur méthode infaillible. Mention spéciale à la langue pas du tout boisée du sieur Petit, qui déclare à la caméra :"J'ai d'autres ambitions mais pour les réaliser il faudrait que je m'intéresse moins à l'argent et plus à la musique".