samson

Le Tumblr Elsewhere Green a exhumé plusieurs couvertures vintage du magazine gay nippon Samson, et c’est sublime. Une brève rétrospective s’impose donc.  Le « bara » — rose en japonais — désigne mondialement l’art des comics gay nippons, appelés parfois gei komi. Le terme désigne la production artistique qui vise à traverser toute la palette des relations entre hommes, à la fois romantiques et sexuelles, dans la modernité nippone. Il s’apparente à un sous-genre du seijin (érotique masculine), tout en ressemblant aux seinen manga (manga pour hommes), par opposition à ceux destinés aux femmes. Véritable richesse culturelle, le bara apparaît à l’échelle internationale comme un terme générique — et presque cliché — qui chapeaute toutes les créations artistiques ayant trait à l’homosexualité masculine au Japon.

Il fleurit tout particulièrement dans les 1970-1980, période d'expansion des magazines gays dans le pays. Le premier d’entre eux, Barazoku, naît en 1971 et ouvre la voie à d’autres titres plus spécialisés : en 1994, Badi se spécialise dans la catégorie twink [minet, pour les néophytes], alors que Samson, créé en 1982, s’oriente plus particulièrement vers les daddies, les chubs [homme qui se juge en surpoids ou obèse, différent toutefois du bear] ou les maillots traditionnels japonais.

Pour le plus grand bonheur de vos jolis petits yeux, et parce qu'on aimerait voir cela revenir en grande pompe (sans mauvais jeu de mots), voici plusieurs couvertures vintage de Samson, que l'on attribue à l'artiste japonais pionnier Sadao Hasegawa (1945-1999), illustrateur fasciné par les scènes homo-érotiques versant parfois dans le BDSM, mais toujours en couleur. 

samson A

samson B

samson D

samson F

samson C

samson G