Quatre ans. Ça faisait quatre ans qu'on n'avait plus de nouvelles de La Femme. On avait envie d'y croire. Que le collectif allait nous sortir de l'électro-pop lisse qui ravage la scène indé française. Qu'il allait encore nous faire danser sur des chansons sur le cocufiage et les IST. Alors hier, on a cliqué avec envie sur le petit triangle blanc, pour découvrir Paradigme. Dès les premières secondes, les masques FFP2 nous en tombent. On savait qu'on n'aurait plus droit à la new wave qui donnait envie de planter un inconnu dans la rue et de faire du surf dans le plus simple appareil de Psycho Tropical Berlin, mais on était loin du compte. Une ambiance cabaret (le clip a été tourné au Palace), des cuivres qui vont donner envie de "guincher" aux trentenaires qui se pignolent sur les vins biodynamiques, des robots... Mais, mais, mais ??? Est-ce qu'on se serait méchamment gourés ? Est-ce qu'on n'aurait pas maté le nouveau titre des rois de l'électro-swing par inadvertance ? Non, pas d'erreur. Marlon, Sacha et Sam vont-ils se mettre à porter des gavroches et à intégrer des violons tsiganes dans leurs compos ? Ne paniquons pas, ce n'est qu'un single après tout. Et merde, la mélodie nous reste dans la tête en plus. Quelqu'un est chaud pour guincher ce soir ?

Capture d’écran 2020-09-11 à 09.02.25