Bourdon, Légitimus et Campan l'avaient prophétisé, l'industrie américaine finirait bien par s'emparer de la vie du zadiste de Nazareth avec ses gros sabots. Après le gore, révisionniste et antisémite pour certains, La Passion du Christ, quatorzième film le plus rentable de l'histoire du ciné outre-Atlantique, Mel Gibson reviendra bientôt avec La Passion du Christ : Ressurection, où il dira donc adieu pour de bon à tout souci historique pour raconter le retour du messie parmi les vivants et son ascension vers le Paradis. Quelques miracles seraient également au programme. C'est Jim Caviezel, devenu triquard à Hollywood depuis sa performance dans le rôle de Jésus, qui a annoncé la nouvelle chez Breitbart, le site d'extrême-droite élu le moins objectif des Etats-Unis en 2019 par les citoyens américains selon un sondage. "Je viens de recevoir la troisième version du script. Ça va être le plus gros film de l'histoire du monde" a-t-il annoncé, tout en déclarant être honoré d'incarner "le plus grand superhéros qui ait jamais existé". On préférera remater le sketch des Inconnus au lieu de s'infliger ça.