P1240748 (1)

Les membres de Star Féminine Band et leur fondateur, André Balaguemon

Où avez-vous grandi ?
Sandrine Ouei : On a toutes grandi à Natitingou dans le département de l'Atakora. 

Comment avez- vous découvert la musique ? Et comment vous avez commencé à en faire ?
Sandrine :
 Je suis pianiste. J'ai découvert la musique à travers le groupe musical de mon Église, je chantais avec les enfants de la chorale.
Urrice Borikapei : Je suis batteuse, mais j'ai commencé à chanter grâce à mon père qui jouait de la musique traditionnelle.
Grace Balaguemon : Moi aussi je suis pianiste, je suis née dans la musique, parce que mon père André est musicien ! 

Comment avez-vous commencé à faire de la musique ensemble ? Sauf Grace et Angélique, c’est grâce à André Balaguemon ? Comment vous l’avez rencontré ?
Anne Sayi :
J'ai bien découvert la musique par Monsieur André Balaguemon oui. Grâce à une information à la radio. On a toutes entendu cette annonce, c'est comme ça qu'ensuite nous l'avons rencontré et qu'il nous a initié à la musique. 

Racontez-moi votre tout premier concert ?
Sandrine :
Notre tout premier concert était vraiment formidable ! Tout au début nous avons eu peur, mais lorsque nous sommes montées sur scène et que nous avons joué, toute la population nous a acclamé à grands cris, de manière à ce que nous reprenions et qu'on ne descende plus de la scène ! 
Inès Dia : Notre premier concert était vraiment fantastique ! Malgré le stress nous étions tellement excitées de monter sur scène, afin de donner le meilleur de nous.

btlvQmVg (1)

Anne (guitariste), Sandrine, Grace (pianistes), Angélique, Marguerite, Urrice (batteuses) et Julienne (bassiste)

Vous avez fait une cinquantaine de concerts, c’était où ? Ça vous a permis de voyager donc ? Vous aviez déjà voyagé ? Ça apprend quoi de voyager ?
SFB
: Oui nous avons déjà voyagé un peu partout au Bénin : nous avons été à Kouandé, à Djougou, nous avons fait plusieurs fois des concert sur l'esplanade de la mairie de Natitingou, à la maison des jeunes... Ça nous apprend à connaître d'autres régions et c'est une manière de nous faire connaître partout. C'est beau de voyager !

Dans quels pays vous réveriez d’aller ?
SFB
: Nous rêvons toutes de faire le tour du monde ! On poursuit tout ce même objectif, ce même but. Nous aimons beaucoup de pays, plusieurs continents que ce soit l'Afrique, l'Amérique... Ça serait vraiment merveilleux de les visiter !
Angélique Balaguemon : On espère venir en France bientôt !

Dans vos chansons vous parlez de mariage forcé, la déscolarisation, l'excision, le désir d'être reconnu en tant que musicienne. Vous trouvez que c’est dur d’être une femme ?
SFB :
Non ! Ce n'est pas le fait d'être une femme qui est dur, c'est parce que les hommes ne considèrent pas la vraie valeur de la femme. Ils ne respectent pas ses droits. C'est comme ça que nous constatons que c'est dur d'être une femme. 

Votre famille, vos proches pensent quoi de votre musique ?
Inès
 : En ce qui me concerne, ma famille m'a toujours soutenu depuis le début du groupe. Mes proches sont très fières quand je suis sur le podium !
Julienne Sayi : Au début, mes parents ne voulaient pas trop entendre parler de musique. Mais maintenant tous les parents veulent de notre musique !

Et vos copines elles pensent quoi de votre musique ?
Julienne : 
Tous nos camarades de classe nous disent de foncer et de poursuivre dans la musique !

121805822_139093607917827_836248524510990098_o (1)Vous avez un petit tube qui s’appelle Femme Africaine, où vous chantez aux femmes de se réveiller, de se rendre compte de leur valeur. Vous espérez aider les femmes à s’en sortir grâce à vos chansons ?
SFB :
(À l'unisson) Oui vraiment !

Qu’est-ce qui est le plus important pour vous : l’école ou la musique ?
SFB :
(Toujours à l'unisson) La musique bien sûr ! 

Vous faites quoi quand vous ne faites pas de musique ?
SFB :
On va à l'école mais on pratique aussi toute sorte de sport tous les week-ends et toutes ensemble ! 

Vous aimeriez quand même continuer la musique toute votre vie ?
SFB :
(Encore et toujours à l'unisson et avec joie) Oh oui !

Qu’est-ce que vous écoutez comme style de musique ?
SFB :
On aime autant la musique moderne que la musique traditionnelle : nous aimons les chants d'Angélique Kidjo et de Miriam Makeba. Mais aussi Alpha Blondy, Michael Jackson et Beyoncé. On aime aussi beaucoup Céline Dion ! (rires)

 ++ Album dispo sur toutes les plateformes, et prochainement un documentaire.

Crédits photo : © Juan Toran 
Artwork : © Elzo Durt