The-Hours-We-Spend-Being-Chased-by-Predators-on-Netflix-3 (1)

Sans aucune fucking surprise, la fascination pour les tueurs en série se confirme encore et toujours, puisque c'est bien eux qui nous foutent le plus la trouille. En même temps, on a plus de chance de finir à l'arrière d'un van dégueu, que de prendre un digestif avec l'esprit errant d'Eddy Van Halen. Les fantômes eux arrivent en seconde position, devant les cannibales tout de même. À la suite, rien de très original : les zombies, les poupées creepy, les clowns psychopathes, et tout naturellement les reptiles et les araignées, restent les représentations les plus communes et effrayantes des intrigues d'horreur. En dernière position on trouve les aliens, en même temps on espère toujours qu'ils ne nous abandonnent pas à notre triste sort, et qu'ils nous enlèveront avant l'anéantissement total de l'humanité.  

The-Hours-We-Spend-Being-Chased-by-Predators-on-Netflix-3Jusqu'ici rien de bien surprenant. On arrive enfin à la partie la plus drolatique de l'étude : le total d'heure qu'on peut passer à être poursuivi, tout en restant assis sur son arrière-train. Le champion reste le même, on peut donc à loisir passer quasiment 122 heures à se faire courser par des serial killers de diverses trempes ; en témoigne le succès prévisible et renouvelé des séries de Ryan Murphy comme Ratched et American Horror Story. En seconde position, les bons hommes verts font étonnament figure de sprinters invétérés, devant les possessions démoniaques et leurs crises d'acétone de la tourette. En queue de classement on retrouve les mythiques vampires, dragons et dinosaures. Normal en même temps, pour dîner de l'humain il ne leur est pas nécessaire de courir.
Sur Netflix, on trouve toujours de quoi entretenir notre passion pour les histoires morbides, les personnages tristement réels et par conséquent, nos nuits agitées...

[Rire démoniaque]