Eric André : Comment ça va mon Félix ?
Bah, tu sais, c'est plutôt merdique ici. Il y a un couvre-feu, on ne peut plus sortir après neuf heures. Difficile de se la coller.
 
Il y a une solution simple à ton problème : tu devrais boire plus tôt mec.
 Et oui, c’est la raison pour laquelle je suis déjà bourré.
Ahaha, moi aussi.
 

Il faut que je te dise quelque chose. En France, la plupart des tueurs en série ont un nom de famille qui est un prénom, comme toi : Guy George, Émile Louis, Patrick Henry... Tu as quelque chose à nous avouer ?
Ok, ok, j’ai tué plein de gens en France. J'ai enterré des cadavres un peu partout.

Je le savais !
Mais il y a prescription. Tu ne pourras rien prouver.

 

 

Et si tu devais reprendre du service comme serial killer, tu buterais quelle catégorie de personnes ?
J’aurais envie de dire les politiques, mais ce sont les plus durs à trucider. C’est chaud de commencer par le plus difficile. Je me ferais la main sur des politiciens à la retraite au début, histoire de prendre de l’expérience.

Ton émission existe depuis 2012 et tu n’as jamais invité de Français. Tu es raciste ou quoi ?
Si je suis raciste ? Mais pas du tout. Où sont ta baguette et ta cigarette ?

(Je cours lui montrer que je possède bien les deux artefacts) Désolé, par contre, j’ai pas de béret.
Tu ne dois pas être 100% français alors. Tu dois être un bâtard. Mais tu seras le premier invité français alors si t’es chaud. Fais bien attention à ce que tu souhaites.

 
Tu as fait cette séquence géniale Eric in Africa Paris à Barbès. Tu peux nous raconter le tournage ?
Aaah, je me souviens bien. J’étais dans ce costume de proxénète et on a mangé dans un restaurant sénégalais. C’était dans quel arrondissement déjà ?

Le XVIIIème.
Si tu le dis mon grand roi noir fort et indépendant. Et c’est un coin de Paris où tu traînes souvent ?

De temps en temps, mais je ne vais pas te faire le coup du bobo cosmopolite, c’est pas mon quartier.
Haha, tu es honnête, j’aime ça « mon petit chocolat blanc » (en Français dans le texte, comme tout ce qui sera entre guillemets désormais, ndlr). « J’ai des seins, j’ai du sang, j’ai douze ans »…

Quoi ? Comment tu connais ces phrases ?
Je connais aussi « coup d’état », « cul-de-sac », « ribambelle ». La majorité de ce que je sais, ça vient de mes potes sur le tournage de Ratatouille. Finalement, c’est un peu un rat qui m’a appris ta langue.

FE6A44C8-161B-42C4-BC6E-8535D11CDAF3

Pour cette nouvelle saison tu as dit que tu voulais devenir une version de toi-même venue de la "vallée dérangeante". Pourquoi ?
Je voulais faire l’exact opposé de ce que j’avais fait la saison précédente. J’avais perdu du poids, je ne lavais plus mes cheveux, j’ai laissé mes ongles pousser, je n’utilisais plus de déodorant. Cette saison, j’ai rasé ma tête, j’ai mis de l’autobronzant, fait une manucure, épilé mes parties génitales et mon anus.

Wow, tu t'investis vraiment à fond dans ton art. Et s’il y a une prochaine saison, ce sera quoi la nouvelle étape de ta transformation ?
Je voudrais devenir balèze comme Arnold Schwarzennegger. Un genre de colosse super musclé et dégoûtant à cause de toute l’huile qu’il a sur la peau. De toute façon, on est en confinement, donc j’ai un peu que ça à foutre en ce moment, je ne peux pas faire de caméra cachée pour l’instant.

Tes émissions sont construites un peu comme un mauvais rêve. Mais tes rêves à toi, ils ressemblent à quoi ?
J’ai rêvé qu’un hamburger était en train de me dévorer. J’ai des rêves récurrents où je retourne à l’école. Soit je n’ai pas fait mes devoirs, soit je suis en retard pour un examen. Ça m’arrive constamment. C’est le stress.

Pareil. D’ailleurs cette nuit, j’ai rêvé que j’étais nu quand on faisait l’interview.
Ahaha, fais-moi voir si tu portes quelque chose en bas. (Je lui montre mon jean) Et merde, tu as un pantalon.

En ce moment, ça t'arrive de faire des Zoom ou des Skype le cul à l’air ?
Mec, tu ne vas pas me croire parce que je suis tout le temps à moitié à poil dans le show mais ma plus grande peur c’est d’oublier de mettre mon futal. Les réunions Zoom, c’est vraiment l’angoisse pour moi, c’est tellement facile de zapper de s’habiller. Mais je suis sûr que mon interlocuteur se rendrait compte instantanément que j’ai le petit oiseau à l’air, rien qu’à ma tronche.

Mon père m’a toujours dit : « Mets ton pantalon parce que tu ne sais jamais quand tu vas mourir. »
Ahahaha, il met un pantalon même sous la douche alors ? Belle philosophie mais c’est pas hyper pratique niveau hygiène quand même.


Et ton rêve le plus plaisant, c'était quoi ?
J'ai fait un rêve... Je faisais l’amour à la femme de Macron devant lui. C’était beau, il nous regardait, il me saluait comme un militaire. Comme si je faisais un acte patriotique. Et là un orchestre rentrait dans la pièce pour jouer l’hymne national.

Allons enfant de la patrieuh !
Oui, j’avais un bicorne napoléonien. Mes couilles battaient le rythme de la musique. Un grand moment.

Donc tu as le béguin pour Brigitte. Et Mélania Trump, elle t’inspire quoi ?
Elle nous a rejoint. Ce n’était pas dégueulasse, c’était de l’amour, de la diplomatie internationale mais avec une méthode hippie.

Tu devrais définitivement faire un porno avec ce scénario.
C’est vrai, le monde en a besoin. La paix en dépend.

A chaque début d’épisode, tu détruis le décor. Avec tout cet argent, on aurais pu guérir le cancer et trouver un vaccin contre le Covid plus vite. Tu n’as pas honte ? Tu es pour la mort et la maladie ?
Oui ! Tu ne crois pas si bien dire mec, j’ai piqué l’argent directement au CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, ndlr) pour produire mon émission. Comment tu as découvert ça ? 

C’est ma théorie du complot personnelle. Celle que tu préfères, c’est laquelle ?
C’est chaud, il y en a tellement. Stanley Kubrick qui a filmé l’alunissage, c’est pas mal. Ceux qui prétendent que le 11 septembre n’est jamais arrivé aussi. C’est putain d’audacieux. C’est plus audacieux que l’audace elle-même. 


Dans le genre, le mouvement QAnon, qui croit au Pizza Gate, arrive en France. Merci pour ça l’Amérique !
De rien. Vous verrez, ce sont des gens qui ont deux principales qualités : ils sont futés et très polis.

Tu vas faire plus d’intervention dans des meetings politiques comme tu l’as fait avec les supporters de Trump en 2016 ?
J’aimerais bien mais avec le Corona c’est pas safe du tout. Tu comprends, « mon petit chocolat blanc» ? 

Ce qui m’amène à la question la plus pourrie de 2020 : qu’est-ce que tu as fait de ton confinement ?
Je suis surtout resté chez moi à glander. Je suis allé camper au Nouveau-Mexique quand même, mais c’est à peu près tout. Globalement, je passe mon temps à pleurer dans l’obscurité. Sinon, je m’écoute des playlists de musique d’ascenseur sur Spotify.

En parlant musique, tu as reçu du beau monde pour cette nouvelle saison...
J’ai reçu Anderson Six Pack, Joey Fatass, Grimes, Lil Yachty, Weird Al Yankovic. Que du très lourd, au propre comme au figuré. Des gens qui ont gagné des Grammy. « Sauvignon blanc » mon gars !

Et ce serait qui ton guest musical ultime ?
O.J. Simpson ! Il a fait un rap qui s’appelle Get Juiced. Mate ça c’est fou. Je te laisse avec lui, tu pourras pas trouver meilleure compagnie. Bises "mon chocolat blanc".

 
++ La première partie de la saison 5 du Eric Andre Show, ainsi que les quatre premières, sont sur Adult Swim :
. La SVOD est disponible via Free, Bouygues Telecom, Molotov et chez Canal +.
. Sur toutes les plateformes via le même canal que Toonami de 23h à 2h.
. Sur leurs comptes officiels TwitterInstagramFacebook et YouTube