Comment avez-vous décidé de former un groupe toutes les trois ?

Este : On a toujours su que ça allait se faire à un moment donné, d’une manière ou d’une autre. Après avoir eu mon bac, je n’ai pas souhaité aller à la fac, je voulais avoir un groupe alors on a commencé à jouer ensemble sérieusement. Après avoir composé 6 chansons, on s’est dit qu’on pouvait aller sur scène. C'est une évolution naturelle, on a toujours joué ensemble depuis l'enfance, on a même joué dans un groupe avec nos parents à un moment donné.

 

Vos parents sont dans la musique ? 

Este : Non ils sont juste passionnés, ils sont dans l'immobilier donc ça n'a rien à voir.

 

Vous vous entendez bien ? Ce n’est pas épuisant d’être avec ses sœurs constamment ?

Este : Je les déteste, ce sont de vraies connasses !

Alana : On a toujours trainé ensemble, nous sommes amies avec chacune des amies de nos sœurs. On doit être un groupe d’une trentaine de folles hystériques.

 

 

Si vous deviez choisir un groupe composé de sœurs, ça serait Heart, The Pointer Sisters ou Sister Sledge ?

Danielle : Je pense que chacune d’entre nous se retrouve dans chaque groupe à vrai dire.

Este : J’adore les Pointer Sisters, We Are Family c’est tellement génial.

Danielle : Et Heart, c’est super «prog» mais c’est super cool. Ann Wilson a une voix incroyable.

 

Vous pouvez me raconter un secret sur chacune d’entre vous ?

Este : Alana a une passion pour les ongles, elle peut se les «faire» 5 fois par jour.

Alana : Tout ce que je dépense, c’est en vernis à ongles.

 

Oui enfin c’est pas très croustillant comme secret…

Alana : Mais tu ne pourras pas trouver quoi que ce soit de scandaleux à propos de nous, on est super jeunes. On a pas encore eu le temps de faire des conneries.

Este : Retrouvons nous dans 10 ans dans ce même café, peut-être que les choses auront changé.

 

Vous êtes a fond dans le R’n’B, qui fait un gros retour en force. Quel est votre groupe de R’n’B favori ?

Danielle : Je suis complètement d’accord, c’est effectivement ce qui est en train de se passer .

Este : On a une grosse passion pour les groupes de filles des années 90.

Danielle : Aaliyah !

Alana : Destiny’s Child, Mariah Carey. On a d’ailleurs récemment réalisé que Mariah Carey nous a énormément influencée.

 

Mariah Carey, ah bon ? Et sinon, quelle est votre  chanteuse de Rn’B préférée ?

Danielle : Aaliyah évidemment. Rest in peace.

 

 

Vous croyez que si elle était encore vivante, Rihanna serait aussi connue qu’elle ne l’est aujourd’hui ?

Este : Rihanna n’aurait même pas existé !

Danielle : Je pense qu’elle était bien plus cool que Rihanna.

Alana : A 14 ans déjà elle avait un tel charisme, une voix, un swag. Elle était incroyable.

 

En parlant de R’n’B et d’Aaliyah, est-ce que vous avez hâte d’entendre un nouveau chapitre de la saga Trapped in the Closet de R.Kelly (qui fut le mari d’Aaliyah lorsqu’elle avait 15 ans, ndlr) ?

Alana : Moi je me suis arrêtée au chapitre où il y avait un nain.

Este (en chantant) : The man is a midget !

 

 

Alana : J’ai besoin de me mettre à jour, il y a tellement de chapitres !

Este : J’ai un ami à Los Angeles qui a joué tous les chapitres sur scène, seul, d’une seule traite, c’est une vraie performance.  Je pense qu’il peut rentrer dans le Guiness Book des records.

Alana : Je n’arrive toujours pas à comprendre si R. Kelly se fout de la gueule du monde ou s’il est sérieux.

Danielle et Este : Il est sérieux, ça ne fait aucun doute.

Alana : Tu as vu les coulisses du tournage ? Les acteurs parlent comme s’ils étaient vraiment les personnages, c’est super flippant.

Danielle : Enfin, on sait tous que R. Kelly est en putain de roue libre depuis un moment.

Este : As tu vu le dernier clip de Brian McKnight ?

 

Non.

Alana : Mon Dieu, c’est horrible. En gros, il essaie de passer du statut de chanteur de R’n’B super cheesy et pas cool à compositeur de musique de films porno, il est juste super dégueu ! Et donc il a sorti cette nouvelle chanson que tu peux trouver sur youtube. (Elle se met à chanter ) : Let me show you how your pussy works !

Este : C’est tellement de la merde, ça en devient gênant. Là aussi on se demande s'il est sérieux ou pas.

 

 

Mise à part cette chanson, quelle est votre chanson de R’n’B préférée ?

Danielle : J’adore Are You That somebody d’Aaliyah (les trois sœurs se mettent à chanter, ndlr). Je nourris une passion pour Timbaland, c’est un très grand producteur.

Alana : Et dans la vidéo, elle était incroyablement belle.

 

Qui est la boss, dans la famille ? Toi, Este, vu que tu es l’aînée (elle a 24 ans, ndlr)  ?

Este : Oui !

Alana : Oui enfin, c’est ce qu’elle croit.

Este :  En vérité ce sont elles qui me disent quoi faire.

 

J’ai cru comprendre que vous étiez aussi très fan de Fleetwood Mac, votre reprise de Hold Me est d’ailleurs très réussie.

Danielle : Merci beaucoup !

 

 

Comment s'est passée cette collaboration ?  

Este : On a entendu parler du projet par des amis qui bossaient dessus. Finalement, les instigateurs de l’album nous ont également contacté pour le faire, on était évidemment ravies mais le timing était hyper serré. Il fallait rendre la chanson dans les deux jours qui suivaient, la pression était énorme. Et la liste des chansons disponibles était assez réduite, les gros tubes genre Rihannon avaient déjà été choisis. Hold Me est plus ou moins connu, mais nous l’aimons beaucoup de toute manière donc ce fut assez spontané et naturel pour nous de la reprendre.

Alana : Une fois choisie, on ne pouvait pas changer de chanson, du coup, fallait pas merder !

Danielle : Comme nous n’avons eu droit qu'à deux jours en studio, on est allées à l’essentiel, on ne pouvait pas rater cette occasion. Nous ne l’avions jamais jouée avant ! Mine de rien, les harmonies sont assez complexes. Heureusement qu’on a eu de bons retours, sinon ca nous aurait tuées.

 

Et vous avez reçu un feedback de la part de Fleetwood Mac?

Este : Heu non ! Si on avait reçu un feedback positif de leur part, je crois que j’aurais pu mourir dans l’instant, histoire de connaître une mort heureuse.

 

Ils vont tourner en 2013, vous allez aller les voir ?

Este : Mais oui, il parait qu’ils vont jouer à Glastonbury !

Danielle : Mais on ne sait pas encore si c’est une RUMEUR (rires) (Danielle fait un clin d’œil appuyé à l’album mythique de Fleetwood Mac, Rumours ) !

Este : Faut excuser Danielle, elle ne fait que des blagues de merde aujourd’hui. Mais en fait Danielle les a déjà vus, et dans un contexte dément.

Danielle : Oui, j’ai eu énormément de chance. Je connais quelqu’un qui connaît la fille de Mick Fleetwood, donc j’ai pu aller voir une de leurs répétitions. En fait, ils répétaient car ils faisaisent un show privé pour une entreprise. Ca se fait beaucoup aux Etats-Unis et le chèque est généralement énorme, je crois que c’était 6 millions de dollars, mais je ne suis pas sûre. Généralement, ils aiment bien faire des petites répètes pour se chauffer devant la famille et les amis, et moi, j’ai eu la chance d’en faire partie. C’était dans le studio où ils ont tourné Le Magicien d’Oz. Les mecs répètent donc en toute détente dans un hangar énorme !

 

 

Et comment était-ce ?

Danielle : C’était génial, mais je regrette que Christine McVie ne soit pas là, c’est pas pareil sans elle.

Alana : J’adore Stevie (Nicks, la chanteuse), mais j’aime aussi tellement Christine Mcvie. Oui, c’est vrai, les gens ont tendance à la relayer au second plan; pour le public, la star c’est Stevie Nicks.

 

Este, j’ai lu que tu as étudié la musique brésilienne, est-ce que c’est une influence qu’on pourra entendre sur l’album ?

Este : Hum, je ne sais pas mais je peux t’apprendre la samba et la lambada si tu veux, je suis très bonne. Apparemment on a de la famille éloignée au Brésil, ça serait cool qu’on y aille  toutes un jour.

Danielle : Je pense que tu peux ressentir une vibe un peu tribale dans nos chansons, on aime beaucoup les percussions, notamment sur une chanson qui s’appelle Falling.

Este : Notre père était à fond dans la musique brésilienne, et il est aussi un très grand fan de Santana. Oui, ok, ce n’est pas le mec le plus cool de la terre, mais ca nous a influencés. On aime aussi énormément la musique mexicaine, sans doute du fait de sa proximité avec Los Angeles. Comme on est toujours en voiture, on écoute tout le temps la radio, notamment cette station K-Love (elles entonnent toutes les trois le refrain en espagnol).

Alana : C’est trop bizarre, je ne parle pas espagnol mais je le chante super bien ! (Elle se met à chanter en espagnol).

 

En fait, vous pouvez aussi vous produire pour faire du stand up non ?

Este : Je suis flattée que tu penses cela, nous aussi on y croit, pour te dire la vérité (rires).

Alana : Moi, je voudrais bien être cracheuse de feu.

 

Danielle, tu as joué avec Jenny Lewis et Julian Casablancas, as tu reçu des conseils de leur part ?

Danielle : Oui, j’ai reçu pas mal de conseils de la part de Julian, il n'en faisait pas des caisses, il m’a juste dit que je pouvais lui poser autant de questions que je voulais, donc vers la fin de la tournée, on s’est posés ensemble et on a pas mal discuté. Notamment sur les Strokes et sur sa carrière.

Alana : C’est l’une de mes idoles, et j’ai eu la chance d’accompagner Danielle sur une partie de la tournée. Je voulais tellement lui parler, mais je n’osais pas. Un soir, à Omaha dans le Nebraska, on se retrouve à huit dans la voiture et je me retrouve coincée dans le coffre face à Julian Casablancas, c’était tellement bizarre. Je n’arrêtais pas de me dire «mon Dieu, j’ai 17 ans et je suis coincée dans un coffre avec Julian Casablancas, c’est surréaliste.» Et je n’arrêtais pas de me dire qu’il fallait que je sorte quelque chose de cool pour le faire rire. Et il finit par me lâcher «le show était bon ce soir» avec sa voix super grave, c’était irréel !

Danielle : On lui a fait écouter des démos, il était hyper-cool.

 

 

Vous avez des idoles féminines ?

Este : Je m’intéresse beaucoup aux bassistes, j’aime beaucoup Carol Kay qui a pas mal travaillé avec les Beach boys, Kim Deal, Tina Weymouth. Suzi Quattro chante et elle joue de la basse en même temps, elle est tellement cool !

Danielle : Chaka Khan est tellement géniale ! Et c’est une bonne batteuse ! Evidemment, on adore toutes Carole King et Joni Mitchell.

Este : Et puis Beyoncé bien sûr.

Alana : Je suis obsédée par Beyoncé.

 

Est-ce que la musique est votre activité numéro un, ou est-ce que vous allez étudier en parallèle ?

Alana : Non, plus jamais ! On ne se concentre que sur la musique, Dieu merci. Heureusement que mes parents ne veulent pas que je devienne médecin ou je ne sais quoi, ils veulent que je devienne une rock star, j’ai de la chance !

 

 

Sarah Dahan.