Comment avez-vous découvert la photo ?
Nono : J'ai toujours aimé ce qui se rapporte à I' image. Plus jeune, je faisais des diapositives avec des appareils photos compact et je les présentais sur écran lors des évènements familiaux, fêtes de Noël et autres. Puis j'ai monté dans les appareils plus performants pour découvrir ce que c'était la photo bien faite pour enfin chercher les émotions, les sentiments, les expressions et montrer le regard d'un photographe.

 



Vos maîtres de la photo ?
En toute vérité, c'est en septembre 2011 que je découvre vraiment ce que c'est une bonne photo dans sa composition, ses lignes, ses cadrages, ses lumières. Cela en me rendant dans un club de photos, vidéos et diaporamas qui se situe à Epinal: le Noir et Couleur, club qui est connu dans les Vosges. Tous les lundis (sauf fériés et vacances), on se réunit pour discuter de son savoir-faire aussi bien professionnel qu'amateur. Je suis à l'écoute, je prends des notes et je pratique au moment de ma sortie ou plus tard en séance studio ou nature.

La photo, c'est une passion ou une profession ?
Pour moi, une passion plus forte depuis que j'ai rejoint le club Noir et Couleur. Nous partageons nos clichés, afin de les exposer dans une galerie, ce qui nous donne l'envie de progresser et nous exprimer.

 

Dans la "vraie vie", vous faites quoi ?
Je suis en retraite anticipée. Avant je travaillais dans une manufacture de pneumatiques (Michelin) pendant plus de 33 ans.


Comment et pourquoi vous êtes-vous spécialisé dans les photos de soirées ?
Je venais d'acheter mon canon 60D. Un ami DJ m'a un jour dit : "Tiens, il y a une boite qui va s'ouvrir dans telle commune, je vais travailler dès I'ouverture ! Tu pourrais faire des photos !" L'idée est restée dans ma tête. Le jour où j'ai su que la boite allait ouvrir, j'ai demandé au DJ de l'accompagner. J'ai rencontré le patron à qui j'ai demandé si je pouvais prendre des photos de ses clients. Il a accepté à condition que les clients soient d'accord. A partir de là, j'ai commencé à m'y rendre tous les samedis. Beaucoup de gens demandaient à être pris en photos, c'est pourquoi j'ai finalement créé la page facebook Nono le Photographe pour qu'ils puissent télécharger leurs souvenirs d'une nuit. J'ai reçu beaucoup de compliments sur mes prises de vue. Ça m'a touché et je me suis donc spécialisé tout en progressant dans ce domaine, en parcourant d'autres clubs de la région pour y découvrir d'autres façons de faire.


Vous étiez un gros fêtard dans votre jeunesse ?
J'ai aimé faire les bals montés en campagne, les clubs, les discothèques, je ne dirais pas gros fêtard mais être toujours en compagnie d'amis, pour arroser des évènements (anniversaires, résultats d'examen) dans la convivialité.

Connaissez-vous Mark "The Cobra Snake" Hunter, qui a été la première "star" des photos de soirées aux Etats-Unis ?
Non pas du tout !  (Mais grâce à vous, je me suis rendu sur son site).


Vous habitez dans l'Est de la France, quels sont les clubs où vous travaillez en tant que photographe ?
Je travaille sur 3 départements: les Vosges, la Haute-Marne, la Haute-Saône et de temps en temps je sors sur le Luxembourg (Barocco club). Sinon il y a le César Palace, la Villa, le Carré, le Sphinx, le Manouchka, et bien d'autres que vous pouvez voir sur ma page. Des clubs dont la superficie varie de 500 à 2500 personnes, certains ont deux à trois salles.


On y entend quoi comme musique ?
Dans la plupart des clubs, la musique est généraliste. Certaines salles sont spécialisées sur les années 80-90, d'autres disco et R'n'B zumba (sic) et country.


Et vous, qu'écoutez-vous comme musique ?
Moi personnellement généraliste et 80-90, disco et zouk.


Vous avez dû voir des choses un peu folles: des anecdotes un peu croustillantes à nous raconter ?
Effectivement, on voit un peu de tout. Certaines montent sur les bars, se déshabillent, sont excentriques sur les podiums et bien d'autres choses encore. Un jour, deux filles se présentent devant moi pour me demander de les prendre en photo. Pour plaisanter, je leur dis "Non !", je vois à leur tête qu'elles ne sont pas très contentes de ma réponse. Immédiatement, je précise: " mais non je plaisante !". Je leur donne la pose à faire, un client arrive derrière moi et chuchote dans mon oreille: "Elles sont moches... elles sont moches" plusieurs fois. Alors que j'enclenche l'appareil, il me pousse un peu, je regarde la photo: seul le nez d'une des deux filles apparait sur l'image. Je leur montre la photo et elles me disent: "la photo est super!". D'un coup, on est parti en crise de fou rire pendant une demi-heure. Finalement, je les ai reprises en photo après cette crise de rire passée.


Beaucoup de gens très saouls j'imagine, comment ils vous perçoivent ?
Tout dépend des week-ends et des évènements de la soirée. Beaucoup, je ne dirais pas ça. Étant donné que je suis assez sociable, je discute avec ces personnes quelles que soient leurs conversations, ils me font confiance et me prennent pour une personne très gentille. Jusqu'à aujourd'hui aucun souci de menace et de violence quels que soient les clubs.
 


Et vous-mêmes, vous vous laissez aller à boire quelques petits verres de blanc/pastis/vodka ?
Franchement non ! Lorsque j'ai des amis qui m'invitent à boire un verre, j'accepte deux verres alcoolisés en début de soirée, et par la suite c'est sans alcool jusqu'à la fin. Nous avons beaucoup de contrôle d'alcoolémies, bien qu'ils aient le nécessaire en sorties de clubs .


Vous vous faites souvent des amis en club ?
Comme le dit ma femme : "Oui ! Trop souvent et de plus il rend service". C'est vrai, je me fais beaucoup d'amis qui sont intéressés par mes photos et qui prennent contact sur FB.

Quels sont les qualités et les défauts d'un photographe de soirées ?
Les qualités : être sociable, avoir I' esprit de fête, la gaieté, ne pas être contrarié, laisser les gens poser à leur convenance, ne pas hésiter à faire plusieurs clichés, les montrer et encourager les personnes qui ne veulent pas être prises en photo car elles se sentent timides. La dernière qualité du photographe, c'est le respect des personnes même si certains comportements ne plaisent pas.

Les défauts : critiquer les personnes, les contraintes de pose (juste les aider), ne pas montrer les photos, rendre jaloux en prenant plusieurs photos d'une table alors que celle d'a côté en n'a eu qu'une (c'est toute suite remarqué) et être perso.


Quelles sont les photos dont vous êtes le plus fier en général ?
Les photos dont les gens sont entourés de lumières ambiantes qui sont figées au
centre, avec les mouvements des membres en flouté donnant un effet de bougé. J'adore ces photos difficiles à réaliser.

Une expo, des projets à venir ?
J'ai déjà exposé des photographies avec le club Noir et Couleur qui ne concernaient pas
ces images en discothèques. Mais pour ce qui est de la thématique club, je pense à faire une expo en solo d'ici deux à trois ans, le temps d'accumuler plusieurs clichés de bonne composition.

 

Propos recueillis par A.C // Photos: Nono.