Que faites-vous quand vous n’arrivez pas à dormir ?
Mat : Je me lève et j’écoute de la musique en buvant un scotch. J’aime assez être éveillé quand tout le monde dort, à vrai dire. J’aime bien regarder les renards par la fenêtre, j’aime bien les voir fouiller dans les poubelles. Ma femme les nourrit, et en échange, ils nous rapportent toutes sortes de choses : des chaussures, des boîtes... On a un rapport particulier avec les renards du quartier.
Brett : Je n’écoute pas de musique, ça me réveille.

Etes-vous plus créatifs la nuit ?
Brett : Non, au contraire, je suis plus créatif le matin. Toutes mes idées viennent le matin, ce qui fait qu’à quatre heures de l’après-midi, je suis crevé ! Évidemment, quand j’étais plus jeune ce n’était pas le cas, je me couchais très tard. Et évidemment, avec l’âge mon mode de vie a changé ; j’ai appris à apprécier le matin, je me réveille très tôt, quand le soleil se lève. Vers 5 heures du matin en été. Mais dès que les enfants se réveillent, ta journée ne t’appartient plus, donc je fais en sorte de me réveiller une heure et demie avant eux pour avoir du temps pour moi.

Vous êtes-il arrivé quelque chose de totalement improbable la nuit ?
Brett : Quand j’avais 18 ans, il y a eu un énorme orage en Angleterre. Avec ma copine, nous étions dans la maison de ses parents et celle-ci s’est faite totalement détruire. Un arbre était tombé à quelques centimètres de mon visage alors que je dormais, je suis un miraculé. C’est assez extrême, quoi !
Mat : Pas d’arbre pour moi !

Que faites-vous avant de vous coucher ?
Brett : Je lis. Je lis beaucoup, je prends beaucoup de plaisir à lire. Des classiques, Orwell, Camus... Autrefois, c’était une activité à laquelle je me refusais, je rejetais tout ce processus intellectuel.

Te verrais-tu écrire ton autobiographie comme le font beaucoup de tes collègues rockstars ?
Brett : Absolument pas. Dans l’avant propos de son autobiographie, Viv Albertine écrit que quiconque écrit son autobiographie est soit ruiné, soit un con, soit les deux ! J’aime bien ce qu’elle dit.

Pourtant, l’autobiographie de Kim Gordon par exemple, Girl in a band, s'est révélée une très bonne surprise, je trouve.
Mat : J’ai été personnellement très déçu par ce livre. Elle n’a rien écrit de très intéressant sur ses disques. Les premières pages sont géniales, quand elle raconte la rupture avec Thurston Moore, c’est très bien écrit, mais le reste... Elle dresse juste une liste des gens qui sont punks et de ceux qui ne le sont pas.
Brett : A vrai dire, j’aime beaucoup l’autobiographie de Johnny Rotten, c’est une lecture vitale. C’est l’exception qui confirme la règle. On m’a approché quelques fois pour que je m’écrive mes "mémoires" - rien que ce terme est ridicule ! Qu’est-ce que j’apporterais ? Ce serait l’énième discours d’un mec se remémorant l’époque où il jouait dans un groupe... Ce n’est pas très intéressant. Je sais très bien ce que veulent les éditeurs, d’ailleurs : des anecdotes sulfureuses, du sexe et de la drogue. Personnellement, je trouve que mon enfance est bien plus intéressante que mon groupe. A la limite, je préfèrerais écrire sur cette partie-là de mon existence. Tous les scandales ont déjà été relatés dans les magazines de musique, ça ne sert à rien.



Ca vous énerve que les gens vous parlent sans cesse de la grande période britpop ?
Brett : Non ça dépend qui le fait, et avec quelles intentions. Je suis assez heureux d'avoir vécu cette époque et d’avoir fait partie de cette scène qui a bouleversé la musique en Angleterre. Je suis fier que le premier album de Suede soit possiblement le premier album de britpop jamais produit.

Il y a fort à parier qu’un biopic sur l’époque britpop verra le jour, vous ne croyez pas ?
Mat : Ça c’est sûr !

Quels acteurs choisiriez-vous pour vous incarner à l’écran ?
Mat : Je choisirais Tilda Swinton, elle  est grande et elle a de beaux cheveux.
Brett : Un child actor. Je voudrais que ce soit un enfant de 7 ans, le Macaulay Culkin d’aujourd’hui. Un petit enfant avec une frange et une veste en cuir.

Est-il d’ailleurs possible d’empêcher que l’on parle de vous dans un film ?
Mat : Non, je pense qu’un recours en justice est seulement possible si le personnage est diffamatoire. Mais tu peux évidemment empêcher que ta musique soit utilisée. Comme Bowie l’avait fait avec le film Velvet Goldmine.

 

++ Le site officiel, la page Facebook et le compte Twitter de Suede. La discographie du groupe est en écoute intégrale sur Deezer.
++ Sorti le 22 janvier dernier, Night Thoughts est disponible ici.