Une grande partie de votre audience est constituée de couples qui ont écouté vos chansons lors de leurs premiers émois. Et vous, pouvez-vous me parler de votre premier amour ?
Greg Gonzalez (Cigarettes After Sex) : J'ai eu une floraison tardive, pour tout vous dire. J’ai eu des petites amies dès le plus jeune âge mais je n’étais pas amoureux, et c’est enfin à 18 ans que je l'ai rencontrée. On est tombé amoureux très rapidement et c’était parti pour quatre ans d’amour. C’était mon premier chagrin d’amour, aussi.

Et vous écoutiez quoi quand vous aviez le coeur brisé ?
Un album que j’écoute encore beaucoup, With Love, du compositeur Ennio Morricone. C'est une collection de ses meilleures B.O. romantiques. C’est si doux, un très bel album. Je ne me l’explique pas mais ça m’aidait à dormir, à combattre les émotions et pensées négatives.

Le moment le plus romatique que vous ayez vécu ?
Hum - ah, je crois que c’est celui-ci, j’en parle dans Nothing’s Gonna Hurt You Baby : j'avais une copine à un moment donné, on était amoureux, on mettait de la musique dans mon salon et on dansait toute la nuit, en buvant. C’était magique, je m’en souviens comme si c’était hier.


Merveilleux sous la couette  ?

Non, ça c’était plutôt autour du salon. Puis sous la couette un peu plus tard.

Et la chose la plus dingue que vous ayez faite par amour ?
Dingue ? Eh bien je ne suis pas très fou, à vrai dire. Le truc vraiment dingue que je ferais, ce serait d'écrire une chanson pour une fille, si j’ai le coeur en miettes, qui serait l’expression de tout ce que je désire, pour la récupérer par exemple. Je lui mettrais une chanson dans sa boîte aux lettres... Mais ça, c’était il y a bien longtemps.

Quand ?
Je l’ai fait plusieurs fois, avec différentes filles.

Ah, c’est votre combine ?
En quelque sorte, mais la dernière tentative remonte à il y a cinq ans. Si c’était à refaire, j’enverrai un mail.

Le meilleur groupe de chansons d’amour ?
Ardue, la question ! Hormis les Beatles ? En fait, la plupart des groupes ne parlent pas tant d’amour que ça, ils en parlent un peu et partent sur d’autres sujets.
CigarettesAfetrSex_03_antoinemonegierdusorbier
Et la plus belle chanson d’amour ?
I Love How You Love Me, des Paris Sisters. Une chanson sur la façon la plus simple d’exprimer son amour. Vous aimez quelqu’un pour tous les petits détails qui forment sa personnalité. Des paroles comme “I love how your eyes close / Whenever you kiss me. And when I'm away from you / I love how you miss me”... C'est une chanson très simple.

Aussi simple que l’amour ? Vous trouvez que l'amour est simple ? 
Oh non, vraiment pas, jamais. C'est éprouvant.

Être un artiste, ça facilite la phase de séduction ?
Il semblerait que oui, car voyez-vous, quelque part, la musique est séduction n’est-ce pas ? Si vous chantez une chanson à quelqu’un, que vous lui avez écrite, c’est séduisant et excitant.

Les filles tombent amoureuses de vous parce que vous êtes chanteur ?
J’ai pas l’impression... Je les attire un peu plus grâce à ça, mais j’ose espérer qu’elles sont charmées par d’autres parties de moi. Par le package entier !


Avez-vous déjà été amoureux d’une chanteuse ?
Non... Étrange, n’est-ce-pas ?

D'une artiste ?
Oui, avec des artistes auparavant.

Quelle est la différence entre sortir avec un artiste et une personne normale ?
Avec les artistes, on partageait souvent les mêmes goûts, comme le cinéma et l'art étrangers. Vous avez besoin d’être avec quelqu’un avec qui vous partagez les mêmes goûts ; si vous lisez un livre passionnant, vous voulez pouvoir en parler à quelqu’un. Si la personne ne s’y intéresse pas, vous ne pouvez pas vraiment en parler. Votre connexion ne sera pas aussi bonne, parce que vous ne partagerez pas votre existence.

Vous pensez que c’est mieux pour un artiste d’être avec un artiste ?
Oui - ou à tout le moins avec quelqu’un qui a l’esprit artistique, comme les gens qui s’essayent au dessin.

A présent, parlons sexe. Pouvez-vous me décrire la scène sexuelle la plus sauvage que vous ayez vécue ?
Waouh, c’est un peu fou d’y repenser ! L’une des plus sauvages était quand ma copine de l'époque avait ce fantasme où elle nous imaginait entrer par effraction dans une maison pour y faire l’amour.
CigarettesAfetrSex_02_antoinemonegierdusorbier
Vous l’avez vraiment fait ? Comment était la maison ?
Oui, c’était dans ma ville natale, El Paso. Une maison normale, belle et grande.

C’était prémédité ?
On en avait discuté, elle m’avait confié ce fantasme, pour le danger. On a fait un tour dans le quartier et on a choisi une maison vide.

C’était excitant ?
Oh oui, trop rigolo, je le referais !

Et le rêve érotique le plus sauvage ?
Je peux parler du plus intéressant. C’était un rêve lucide, dans lequel vous pouvez tout contrôler : j’étais dans un champ entouré de maisons de maître, avec une fontaine, et il y avait tous ces gens qui se dirigeaient vers moi, comme des ombres. J’ai eu l’impression de voyager, vous savez, comme nous voyageons tous dans notre sommeil, à des endroits différents où chacun est un autre et où l'on se retrouve tous dans nos rêves… C’était un sentiment bizarre. Hum, je vais devoir réfléchir à cette question une nouvelle fois ! (Rires)

Quel style de musique mettez-vous pendant l’acte sexuel ?
Généralement du classique. Satie, Chopin. J’aime quand c’est une musique de fond. Ou carrément de l’ambient. Une tonalité semblable à la bougie qui se consume. Un élément intégré à l’acte, plein de subtilité.

Vous n’êtes pas adepte des pratiques sadiques, vous préférez les caresses ?
Pas tout-à-fait… L'être humain bénéficie d’un grand éventail d’émotions, et ce serait ennuyeux si le sexe était toujours pratiqué de la même façon. On ajuste sur le moment, un temps plus sévère, et l’autre plus taquin ; d’autres encore plus profonds, ou très sauvages.


Vous êtes combien sous la couette ?
Que voulez-vous dire - en même temps ? Je ne sais pas si je peux vous répondre !

Combien de cigarettes fumez-vous après l’acte ?
Une seulement. C’est tout ce dont j’ai besoin pour reprendre mes esprits. Ça vous permet de partager un moment avec quelqu’un après avoir vécu de grandes intensités. Ça remet la température ambiante à un degré respirable qui invite à la discussion. Un rituel fort sympathique.

Que faites-vous avant le sexe ?
Habituellement, je prends un verre, je danse. Tout cela mène à l’acte sexuel. La routine, en somme.

Avez-vous déjà pratiqué des jeux sexuels avec des cigarettes ?
Jamais. Ça pourrait être amusant... Je vais peut-être essayer. J’ai entendu dire que certains fumaient en même temps qu’ils couchaient ensemble - ça, c’est vraiment fou !

A propos de votre groupe, avez-vous déjà eu le fantasme de vous réunir au-delà du lien musical - sexuellement, par exemple ?
Pas vraiment ; en fait, en tournée, il arrive qu’on partage les chambres, et du coup, on peut entendre et assister aux ébats des uns et des autres. Mais ça ne déborde jamais. Je ne pense pas que ça pourrait.

Ça ne vous a jamais traversé l’esprit ?
Non - je dirais que je suis très hétérosexuel, le regard fixé sur les demoiselles. Mais bon, sait-on jamais.


Votre plus grand fantasme ?
Hum, encore une question bien difficile... J’ai l’impression d’être un peu ennuyeux sur ce sujet, je n’ai pas "le" grand fantasme...

En tant que chanteur, vous avez sûrement des histoires plein les placards !
Je vois plus les fantasmes comme des éléments romantiques.

Mais peut-être un fantasme auquel vous rêvez sans pouvoir l’accomplir ?
C’est dur. Je pense vraiment qu’il faudrait que j’y réfléchisse, mais rien de fou ne me vient. Même l’histoire de l’effraction dans la maison, c’était l’idée de la fille. Mais bon, faire l’amour en public…

Vous n’avez jamais fait l’amour en public ?
Si, déjà fait. Dans les ruelles, des lieux assez lambda. Faudrait peut-être essayer dans une église…

Devant tout le monde, pendant la messe ?
Ou dans un cimetière.

Une question à approfondir.
Oui, c’est bien de penser à ces choses-là. Il m’arrive parfois d’être occupé à autre chose.

Et en ce qui concerne l'apocalypse des zombies, si vous n’aviez plus que dix minutes à vivre, vous coucheriez avec eux ?
Ohla, pas sûr !  Je serais obligé, ce serait la seule issue ? Alors oui, dans ce cas, ça pourrait être une bonne expérience.

++ Suivez les aventures coquines de Cigarettes After Sex sur Facebook, Twitter et Instagram.
++ Leur nouvel album éponyme est disponible sur toutes les plateformes.


Crédit photos: Antoine Monégier du Sorbier.