Chromeo (Dave-1) : Qu'est-ce que tu écoutais quand t'étais plus petit ?
Boys Noize : Je suis né en 1982, et comme j'ai un frère de dix ans de plus que moi, j'étais influencé par des groupes de rap comme Stetsasonic et Run DMC, par la house, ou des disques de hip-house de Jack Farley ou Bomb the Bass. Ma mère était plus dans la disco, type Donna Summer ou Chic. Michael Jackson et Prince sont pour moi des standards…

Chromeo : Ton album préféré du Wu-Tang ?
Boys Noize : Le premier ! Enter The 36 Chambers est L'ALBUM du Wu-Tang. J'avais douze ou treize ans quand j'ai acheté le disque en 1993, et c'est à ce moment que je me suis mis à bédave. J'ai toujours cet album dans mon iPod et je peux rapper sur quasiment tous les morceaux. (Rires).

Chromeo : Paire de baskets préférée ?
Boys Noize : Mes Boys Noize Nike 180.

Chromeo : Morceau préféré de R. Kelly ?

Boys Noize : (Rires). She's Got That Vibe et Fucking You Tonight avec Biggie Smalls.

Chromeo : Ton remix de Feist est de loin mon morceau préféré de 2007 (et ça veut dire beaucoup car nous avons également fait un remix pour elle). C'est quelque chose que je voulais savoir depuis la première fois que je l'ai entendu : qu'as-tu utilisé pour la partie avec les cordes à la fin?

Boys Noize : Siedlaczek String Ensemble. J'ai programmé les cordes telles que tu les entends, mais comme je trouvais qu'elles sonnaient un peu cheap, j'ai rajouté mon Glockenspiel (instrument à percussion, ndlr). C'était un mélange parfait. Mais, ça aurait été tellement plus mortel avec des vraies cordes !

Chromeo : Est-ce que tu es branché synthés analogues, et si oui, lesquels ?

Boys Noize : Bien sûr ! Mon préféré est le Roland Juno 106 mais j'aime bien Juno 02 (Timbaland a utilisé un son de basse pour The Way I Are), le Nord Lead 2, le MFB-synth 2, le Virus 1, micro Korg et mon Korg MS-20 qui est dans le studio de d.i.m.
boyz1
Chromeo : Quelle type de musique faisais-tu il y a cinq ans ?

Boys Noize : Je produisais avec d.i.m et on essayait de faire de la musique à la Chromeo. (Rires).

Chromeo : Est-ce que tu aimes Rick James ?

Boys Noize : Mais je suis Rick James, bitch !

Chromeo : Qu'est-ce que tu aimes dans la musique électronique contemporaine ?

Boys Noize : J'aime le fait que tout soit possible dans la e-music ! Tu peux faire un beat à partir de n'importe quel son et c'est pour ça que j'aime autant cette musique. C'est plus la production qui importe que le songwriting.

Chromeo : Qu'est-ce que tu détestes dans cette musique ?

Boys Noize : Tous les vieux producteurs de house vocale qui se sont mis à « l'electro » et qui font croire aux gens qu'ils font de l'electro alors qu'ils jouent des lignes de basses toutes cheap à trois doigts mixées avec des beats de house.

Chromeo : Ton livre préféré ?

Boys Noize : N'importe quoi de Michel Houellebecq ou Werner. (Sourire).

Chromeo : Dis bonjour à mon frère de ma part !

Boys Noize : I-ii-i-i-i will !

Mixhell : Ce fut un plaisir de jouer avec toi sur la tournée Soulwax, on espère te revoir très bientôt. Boys Noize est quasiment présent à chacun de nos sets... Parfois, on est vraiment incompris quant à la musique qu'on fait. Il y a toujours un clash entre le public rock et electro, surtout ici au Brésil. On voudrait savoir comment tu perçois ces mélanges, et si l'Europe rencontre le même type de problème ?

Boys Noize : Cheers guys ! D'un point de vue musical, c'est une bonne chose de mixer des genres différents, et des musiques dont personne n'avait jamais entendu avant. Le problème, c'est quand les gens ont de trop grandes attentes, et cela, je pense que c'est pareil partout dans le monde. Personnellement, j'aime bien changer mes sets en fonction de là où je joue. Quand je suis dans un festival, je préfère jouer de la techno pure plutôt que des trucs electro-mashed que j'ai plus tendance à passer en club. J'adore mixer Beat It de Michael Jackson avec un autre disque puis enchaîner avec un track techno, mais je ne le ferai pas dans un grand festival techno. Je l'ai fait une fois, et ça n'a pas été aussi cool que si ça avait été dans un club de 400 personnes.


The Toxic Avenger : Tu es plus jeune, mais meilleur que moi. Est-ce que je peux te péter la gueule ?

Boys Noize : Oui, si tu es prêt à te prendre une droite et un double low kick en retour !

The Toxic Avenger : Est-ce que tu connais quelques mots en français ? A part « Le Tour Eiffel », « Paris, le France je t'aime » et « Voulez-vous couchez avec moi ce soir ? »

Boys Noize : Déconneur !
boyz3
The Toxic Avenger : Sais-tu que, pour la majorité des Français, DJ et electro signifient « David Guetta » ? Qu'est ce que tu penses de ça ?

Boys Noize : Je ne le connais pas personnellement, mais j'ai vu ses sets, et ses mixes étaient pas mal, mais la sélection tellement mauvaise ! Si j'écoutais sa musique plus de 30 secondes, je gerberais ! C'est dingue qu'il soit devenu si connu…

The Toxic Avenger : Quel serait ton featuring de rêve ?

Boys Noize : Boys Noize feat. Romanthony ou David Guetta & M. Pokora.


Außerdem : Un jour, si je deviens riche, je voudrais m'installer à Berlin. Quel est le meilleur endroit où manger ?

Boys Noize : Tu n'as pas besoin d'être riche pour t'installer à Berlin. En fait, tu n'as besoin de presque rien, car à Berlin, tu peux avoir une super vie sans même travailler, aller dans toutes les fêtes sans payer, éventuellement travailler dans un club pour avoir de la drogue gratuitement… Par contre, tu auras besoin d'argent pour aller dîner dans mon resto espagnol préféré, à Augustrasse/Mitte.

Außerdem : Tu fais de la minimal avec Morgentau, et de la house avec Puzique. Pourquoi sépares-tu ces deux projets, qui ne sont en fait pas si différents ?

Boys Noize : Pour moi, ces projets sont totalement différents, et c'est pour ça que je les sépare. Le truc, c'est que je produis Puzique avec mon pote d.i.m., on s'amuse bien, et oui, c'est plutôt de la house. Morgentau est plus chill et pour produire seul, il faut davantage de discipline.

Außerdem : Avant, il fallait choisir entre Chicago et Détroit. Aujourd'hui, quelles sont les capitales de la musique électronique, tous styles confondus ?

Boys Noize : Je dirais Berlin. Aujourd'hui, Berlin a vraiment une grosse scène minimale, parce que beaucoup d'artistes se sont installés ici, et presque tous les étudiants ont un logiciel chez eux pour produire des morceaux de minimale. Il y a beaucoup de groupes electro indépendants, mais aussi des grands artistes comme Apparat, Modeselktor, Smith&Hack ou Housemeister.

Vicarious Bliss : Pourquoi Boys Noize s'écrit avec un « s » et un « z » ?

Boys Noize : C'est plus joli !

Midnight Juggernauts : As-tu déjà placé des messages subliminaux dans ta musique ?

Boys Noize : Mmh, pour être honnête, NON ! Je considère que la musique est faite pour les clubs, donc je ne la prends pas trop au sérieux. Par contre, peut-être que mes beats sonnent mieux que les tiens ! (Sourire).
boyz2
Midnight Juggernauts : As-tu déjà remixé des artistes que tu n'aimais pas ?

Boys Noize : Non. Bon, je ne suis pas un grand fan de Marilyn Manson, mais ce morceau, la voix vraiment mortelle qu'il a dessus, l'idée que j'avais, et l'argent qui m'était promis m'ont convaincu d'accepter.

Midnight Juggernauts : Est-ce que tu profites des groupies ? Et si oui, est-ce que certaines d'entre elles étaient mineures ?

Boys Noize : Je suis un bon garçon. (Sourire).

Midnight Juggernauts : T'es-tu déjà fait arrêter ?

Boys Noize : Oui, deux fois. J'ai passé une nuit en prison quand j'avais 14 ans, parce que j'ai essayé de rentrer par effraction dans un restaurant avec deux autres mecs. Et je me suis fait arrêter par la police parce que je faisais du graff, et qu'au bout d'un moment, j'en avais plus rien à foutre, je graffais la journée sur des murs, devant des passants… Vraiment débile !

Midnight Juggernauts : Y a-t-il des chansons que tu te sens coupable d'aimer ?

Boys Noize : Mmmhh, pas vraiment. J'aime des chansons pop assez cheesy, mais j'ai toujours une raison, soit une bonne production, soit un bon songwriting. I Need Love de LL Cool J est vraiment cheesy, mais c'est un des premiers disques que j'ai acheté.

Midnight Juggernauts : Quel est le dernier bon film que tu as vu ?

Boys Noize : Adam's Apple.


Jean Nipon : Hey kid, alors il se passe quoi avec Kid Alex ?

Boys Noize : Il est mort en tant que meilleur DJ allemand en jouant Return Of The Rat de Wipers.

Jean Nipon: Tu es plutôt Burger King or McDonald ?

Boys Noize : Mc Do.

Propos recueillis par Anaïs Carayon // Photos : DR // Illustration : Sodabob.