Votre première expérience devant des platines vinyles se déroule en 1969 dans votre ville, Catolica. Quels souvenirs en gardez-vous ?
Daniele Baldelli: Je n’avais que 17 ans… J’étais très excité mais aussi terrorisé à l’idée de faire des erreurs. En même temps à l’époque, il s’agissait juste de baisser le volume d’une platine et de monter celui de l’autre. Il n’y avait que des 45 tours, et ils étaient choisis par le boss du club !

A l'époque on ne prononce pas encore le terme "DJ" mais comment se fait-il qu'un pays comme l'Italie se retrouve alors être le berceau de cette culture au début des années 70 ?
Daniele Baldelli: Ah Ah Ah !!! C’est si drôle !!! Pour les Italiens, la référence en terme de club c’est la France, où il y avait ces bars où on pouvait aussi écouter de la musique. Ce qu’on appelait des “discothèques”.

DJ Baldelli 1981 Mix


 
 
Quels changements a apporté le club Baia Degli Angeli dans le monde de la nuit ?
Daniele Baldelli: C’était le tout premier gros club où il était possible de danser et d’écouter de la musique jusqu’à 6 heures du matin, c’était du jamais vu! C’était aussi un club où les 2 DJs résidents venaient de New York, avec des disques impossibles à trouver dans les magasins italiens. C’était en 1975… mais très vite, la vie nocturne s’est développée et les distributeurs ont commencé à importer la scène disco directement des Etats-Unis.

Aviez-vous des liens proches avec des producteurs/artistes d'origines italiennes comme Gino Soccio, Giorgio Moroder ou encore le groupe Kano ?
Daniele Baldelli: J’ai joué et continue parfois à jouer avec tous ces artistes!

 

Ca vous agace ou ça vous plaisir tout cet engouement actuel sur la disco Balearic, Cosmic voire Nu-Disco ?
Daniele Baldelli: J’ai toujours aimé cette musique, je joue toujours cette musique… c’est ce que j’ai en moi! Mes DJ sets sont principalement Funk & Disco ou Cosmic Sound (c’est comme ça que je définissais mon son quand j’étais résident au Cosmic Club à Lazise (Verona) pendant 5 ans, de 1979 à 1984).

Pouvez-vous nous faire le top 5 des clubs dans le monde qui sont les plus réceptifs sur le genre de musique que vous aimez depuis plus de 30 ans ?

Tabu Club de 1970 à 1976, Cattolica (Rimini)   
Baia Degli Angeli de 1977à 1978, Gabicce (Pesaro)   
Cosmic de 1979 à 1984 Lazise (Verona)  
Chicago, Baricella ( Bologna )   
La Mecca, Rimini
Et parfois aussi
Thyphoon, Gambara (Brescia)
Fura de 1996 à 2000, Desenzano ( Brescia )
 
Ecouter/télécharger plein de mixtapes de Baldelli sur le site de Gomma

Le Bal des Branchets avec Daniele Baldelli, Myd de Club Cheval, Crame, Guido, Guillaume Fédou, Diane Lisarelli + Pierre Siankowski, Léonie Pernet, Dactylo + Parfait et le DeBonton Crew c'est samedi au Lautrec et chez Moune. Plus d'infos ici.
 
Marco Dos Santos.