Comment avez vous commencé à faire de la musique ensemble ?
Ben :
On vient de Saint-Lô, une petite ville dans la Manche. On se connaît depuis longtemps, depuis le collège. Vincent et moi, on habitait le même quartier. On jouait dans un groupe avec Jef qui s'appelait Les Mary.

Vous avez un “vrai” métier ?
Ben :
Moi, je travaille dans un label, qui s'appelle cinq 7… comme attaché artistique, s'il vous plaît !
Vincent : Je suis prof de français dans un collège du 93, à Villetanneuse, c'est ma première année et cet après-midi je me suis fait traiter de batard par des élèves… Ça se passe très bien, la police passe tous les deux jours…
Jeff : Je suis graphiste.
Rémi : Et moi, je suis intermittent du spectacle, je fais du son pour la télé. Et David, notre clavier, est musicien professionnel et leader de Tahiti Boy And The Palmtree Family.

Vos influences ?
Neil Young, Les Beach Boys, Les Zombies, Marvin Gaye, Les Eagles, Dire Staits (surtout Sultan Of Swing), Pavement, Teenage Fanclub…

Et dans les nouveaux groupes ?
Phoenix, leur premier album était vraiment bien, Peter Von Poehl. On aime bien Fugu, un nouveau groupe français, Chateau Marmont, avec qui on joue régulièrement. Il y a Bellone aussi, un groupe de pop de Saint-Lô, Tahiti Boy and The Palmtree Family, Tahiti 80...

Qui compose dans le groupe ?
Rémi écrit pas mal, et puis on arrange tout ça en répet.

Où enregistrez-vous ?
Une partie en Normandie et une partie chez Third Side, à Paris.

Pourquoi vous ne chantez pas en français ?
Non, ben non… Ça ne correspond pas à nos morceaux, pourtant on a plus de chances d'être signé quand on chante en français. On a un prof de français dans le groupe mais à part conjuguer au subjonctif imparfait…

D'où vient votre nom “Da Brasilians” ?
Ben : Frabou (Vincent) avait un T-shirt en répet avec marqué Brasil dessus, avec des couleurs fluos, des palmiers… et ça nous a interpelés, vu qu'on vient de Normandie, les palmiers, le soleil, on n'en voit pas souvent. Alors on s'est dit qu'on allait s'appeler Brasilians.
Jeff : Déjà, à l'époque on voulait pas mettre “The” devant notre nom, alors que c'était plutôt dans le vent. On trouvait que “Da” s'était plus marrant.
Vincent : On devrait le mettre sous verre ce T-shirt…
Ben : Ou s'en inspirer et faire des produits dérivés du groupe, des espadrilles avec écrit Da Brasilians dessus. En tout cas, on fait pas de bossa. Un mec était venu nous voir à la Maroquinerie en pensant qu'on faisait de la bossa…

Quels sont vos morceaux préférés de tous les temps ?
Vincent : La Groupie Du Pianiste de Michel Berger
Jeff : Summer Babe de Pavement
Rémi : Tell Me Why de Neil Young
Vincent : Teenage Fan Club, What You Do To Me, bon, OK, c'est peut-être pas le meilleur morceau de tous les temps…
Jeff : Faut qu'on trouve un truc bien spé, un truc que personne connaît… Ouais, un morceau de Céline Dion !
Rémi : Ah… attends, si c'est nos morceaux préférés de tous les temps, alors ce serait God Only Knows des Beach Boys
Ben : One Of These Nights des Eagles. Y' a Crosby, Still, Nash And Young qu'on adore, ça on l'a pas dit tout à l'heure. On adore aussi Tears In The Morning des Beach Boys.

Pour finir, un peu de promo, quelles sont vos prochaines dates ?
On joue le 19 janvier au Citron, à Lyon, peut-être un concert à la Flêche d'Or bientôt (le 16 novembre, ndlr), au Baron le 27 novembre. Et pendant les Transmusicales de Rennes, un bar en trans (le festival off) début décembre. On a fait 4 concerts d'affilée en 4 jours avec les Raveonnettes et les Cribs, pour la tournée Inrocks Indie Club, on a joué à Clermont-Ferrand, à Paris, à Rennes et on a fini à Saint-Lô, chez nous, accueillis comme des dieux, y avait des filles qui criaient, attends, c'était la première fois que je voyais ça…


Page MySpace : myspace.com/dabrasilians

Propos recueillis par Camille Despagne // Photo: DR.