Vous partiez souvent en Summer Camp (colonie de vacances en français) étant plus jeunes ?
Elizabeth:
Non, à vrai dire, on détestait tous les deux partir en colo. On était assez timides et on n'aimait pas vraiment s'éloigner de chez nous.

Quels sont vos films préférés qui se déroulent dans un Summer Camp ? Ou, de façon plus générale, vos teen-movies préférés ?
Elizabeth:
Wet Hot American Summer est un film génial. Paul Rudd y joue la meilleure scène de colère de tous les temps. On adore aussi les scènes de Les Valeurs de la Famille Adams où Mercredi joue une indienne et brûle tous les pèlerins.

 



Votre clip pour Better Off Without You est rétro, avec un feeling 60's. Etes-vous nostalgique de ce bon vieux temps que vous n'avez pas connu ?
Elizabeth:
Plus ou moins. On aime beaucoup le rendu des vieux films en Super 8, avec ces images qui donnent l'impression de sortir d'un rêve. Cette époque était bercée par une naïveté et une innocence qui nous touchent beaucoup.


Etes-vous un de ces groupes anglais qui rêvent des Etats-Unis ?
Jeremy:
C'est plus qu'on s'intéresse à l'expérience de l'adolescence. Quand on était ados, on se tournait vers les Etats-Unis pour trouver beaucoup de nos inspirations. Que ce soit en musique, en mode, en cinéma... Mais ceci dit, le groupe préféré d'Elizabeth est Blur et le mien est Radiohead. Musicalement, et particulièrement au niveau des paroles, nous nous sentons très Anglais.

 


Vous êtes plus Rolling Stones ou Beatles ?
Jeremy:
Nous comparer à un de ces deux groupes nous rendrait très égocentriques ! Nous sommes plutôt comme les otaries dressées qui faisaient la première partie des Beatles avant qu'ils soient connus.

Chevy Chase ou Bill Murray ?
Elizabeth:
Chevy Chase joue dans cette nouvelle série qu'on adore, Community... mais au final, on vote pour Bill. C'est un génie.

Ike & Tina ou John & Yoko ?
Jeremy:
John & Yoko, évidemment ! Yoko est souvent mal aimée, mais on l'adore.

Une fille jolie + un nerd à lunettes: c'est ça qu'il faut de nos jours pour devenir un groupe à succès dans la pop?
Jeremy:
Apparemment pas, vu que nous sommes absolument pas un groupe à succès. Et par ailleurs, cette description nous vexe: Elizabeth est une ENORME nerd.

 

Alors, comment vous êtes vous rencontrés ?
Elizabeth:
A travers des amis communs à l'un des concerts en solo de Jeremy.

Et comment le groupe a t-il débuté ?
Elizabeth:
On avait rien à faire une weekend alors on a donc traîné ensemble. On a décidé d'enregistrer une reprise de I Only Have Eyes For You, juste pour le fun. On a ensuite créé un faux compte MySpace parce qu'on voulait faire quelque chose de cette chanson, mais de façon anonyme. L'idée était de retourner sur la page trois ans plus tard et de se marrer devant les 6 pauvres lectures qu'on aurait récolté depuis le temps. On avait peur que nos amis tombent dessus et se moquent de nous, alors on a raconté à tout le monde qu'on était Suédois. On ne pensait pas que quelqu'un nous démasquerait, mais forcément c'est arrivé...

 


Oui d'ailleurs, pour la petite histoire, lorsque l'on google Summer Camp + Suède + jeunes, on tombe sur cet article...
Elizabeth:
On obtient des résultats très différents quand on se google nous-mêmes. Vous savez, Google fait correspondre vos résultats avec d'autres choses auxquelles vous vous intéressez...


Pourquoi avoir fait de la musique ensemble en fait ?
Elizabeth:
On voulait juste faire les cons ensemble, comme vous pouvez le constater. Mais on a continué parce qu'on aimait bien travailler ensemble, et que c'était un loisir sympa.

Vous avez été découverts grâce à MySpace, êtes-vous tristes que MySpace soit mort ?
Elizabeth:
C'est vrai !? Putain, on le savait même pas.

 

Qui sont vos héros ?
Elizabeth:
Nos familles, nos amis, Woody Allen, cette fantastique pizzeria en Italie où on était l'autre jour, toi.

Quelle est votre décennie musicale préférée et pourquoi ?
Jeremy:
Impossible de choisir une décennie en particulier. Chaque année apporte son lot de chansons géniales à découvrir, c'est pour ça que la musique est si excitante. On aime tout.

 

 

Que signifie Welcome To Condale, titre de votre album ?
Jeremy:
Condale est le nom d'une ville fictive en Californie, où se déroule l'action de notre album. Toutes nos chansons sont écrites depuis la perspective des habitants de cette ville. Condale un endroit super, un peu étrange et triste, mais qui vaut le détour.

Votre musique est très romantique. Etes-vous de grands romantiques ?
Elizabeth:
C'est difficile à dire ! On aime l'idée de l'amour, mais aussi celle de tomber amoureux, et tous les problèmes causés par l'amour. En fait, nous aimons simplement les gens et toutes ces choses merveilleusement folles qu'on fait tous.


Comment décririez-vous votre musique ?
Jeremy:
Comme une part moelleuse de gâteau au café. Soit vous aimez, soit vous détestez, mais dans tous les cas, elle vous laisse un goût en bouche.

Votre musique sonne très "j'ai enregistré ça dans ma chambre". Deux questions se posent ici :
1- Avez-vous peur des vrais studios d'enregistrement ?
Elizabeth:
Non, on adore les vrais studios, c'est juste que nous n'avons pas assez d'argent !

2- Ne craignez-vous pas que ce procédé artisanal soit délicat à transposer sur scène ?
Jeremy:
Hé bien, ça fait deux ans que nous nous produisons sur scène, et tout a l'air de bien se passer. On est sur le point de jouer notre première tête d'affiche, et on est plutôt enthousiaste à cette idée. On a hâte de se déplacer et jouer de nouvelles chansons.

 

Summer Camp - Probably Right


Globalement, pensez-vous qu'un "groupe de chambre" peut être vraiment bon sur scène ?
Jeremy:
Bien sûr ! Tous les groupes commencent de cette façon, ou dans leur garage ou leur salon. Personne n'arrive sur scène déjà pleinement expérimenté ou prêt à jouer dans des stades. Ca demande beaucoup de temps, d'imagination et de dévotion mais c'est totalement possible.

Quel est le meilleur concert auquel vous ayez assisté ?
Jeremy:
C'était cette année, Pulp à Hyde Park. Ils ont été incroyables.

Etes-vous parfois angoissés à l'idée d'être ce nouveau groupe hype que tout le monde aime ? Ou bien c'est une super sensation ?
Elizabeth:
On se sent toujours comme un tout petit groupe, on trouve ça fou que des gens nous aiment. Nous sommes très heureux.

Pouvez-vous nous citer un plat anglais bon, si tant est que ça existe ?
Elizabeth:
Le poisson. On a du super poisson. Du loup de mer, grillé, avec des patates douces. C'est certes pas un plat anglais traditionnel, mais on est une contrée qui vole tout à tout le monde, alors que voulez-vous ?

 

Summer Camp sera en concert le 24 novembre à Paris au Petit Bain.

 

 

Propos recueillis par Renée Derry // Photos: DR.