Bonjour Michael Lovett. Qui es-tu Michael Lovett ?
NZCA/Lines:
Je suis un homme de 24 ans qui vit dans le sud de Londres. Je suis faible physiquement, mais fort mentalement. La nuit, je me transforme en NZCA/LINES.

Comment t'es-tu mis à la musique ? Etait-ce pour draguer des filles ? Et quel était ton premier instrument ?
NZCA/Lines:
J'ai commencé la musique parce que j'aimais sentir l'érable bon marché sous mes doigts - les filles sont venues plus tard. J'ai commencé par la guitare, avant de (mal) jouer du piano classique et de tâter un peu de la batterie. Pendant l'adolescence, j'ai essayé de composer de la musique électronique, mais mon expérimentation a été interrompue par mon rôle dans Your Twenties, groupe dans lequel j'ai pu poursuivre mes rêves rock'n'roll tout en essayent d'écrire des morceaux pop de trois minutes. Quand j'ai commencé à travailler sur cet album solo avec Charlie (le producteur), je me suis intéressé aux vrais sons, bien plus qu'auparavant - avant, je ne me préoccupais que des chansons, qui pouvaient être jouées sur n'importe quoi. C'est très important certes, mais le son des instruments l'est aussi.

 


Tu sembles avoir une passion pour les synthés. D'où vient-elle ?
NZCA/Lines:
C'est incroyable comme on peut synthétiser des sons naturels avec trois formes d'onde combinées ensemble. Tu peux jouer approximativement du piano ou de la trompette. Mais le vrai enthousiasme se produit quand tu parviens à utiliser les synthés pour créer de tout nouveaux sons - avoir ce sentiment de contrôle, c'est vraiment excitant. D'une certaine façon, pas mal de "sons de synthés" proviennent d'instruments qui nous sont familiers - violons, claviers - mais les synthés ont tellement plus de potentiel pour créer de la musique intéressante que de simples guitares. C'est comme si tu découvrais de nouvelles choses à chaque fois.

Quels étaient tes groupes préférés dans ta jeunesse ?
NZCA/Lines:
Tu veux parler de mes années d'apprentissage ? J'avais une palette de goûts plutôt étendue. J'adorais My Bloody Valentine et Slint, mais j'étais aussi obsédé par Speakerboxxx/The Love Below d'Outkast et Cupid & Pyshe 85 de Scritti Politti. Si des groupes comme Weezer ou les Destiny's Child sortaient de la bonne musique, je l'écoutais aussi. Aussi, en apprenant à jouer du piano, j'ai découvert beaucoup de musique classique - Debussy, Stravinsky, Bach, etc.

Ta voix a quelque chose de féminin en elle. Es-tu plus influencé par les chanteuses que par les chanteurs ?
NZCA/Lines:
Brian Wilson est mon modèle mais il est impossible de reproduire la beauté et la pureté de sa voix -d'ailleurs la voix des Beach Boys en général, parce que c'est son frère Carl qui avait en fait la voix la plus douce.  Mais oui, cet album est largement influencé par les voix de chanteuses R&B telles que Ciara et Aaliyah. Ca m'a pris du temps pour réaliser qu'elles chantaient si doucement, et que leurs arrangement vocaux étaient de savants exemples d'harmonies qui s'emboîtent de façon très complexe, tout en restant très mélodieuses.

Qui sont tes chanteurs préférés et pourquoi ?
NZCA/Lines:
Hmmm, les choix évidents ? On ne peut pas rivaliser avec une bonne voix. Beyoncé explose tout le monde dans son domaine, mais je maintiens ma préférence pour Ciara et bien sûr Aaliyah. Cela dit, la voix de Prince sur The Ballad Of Dorothy Parker le qualifie d'office comme l'un des plus grands chanteurs de soul : une voix très sombre, à écouter de nuit... il y a une belle histoire derrière cette voix.

 


Ta voix a aussi un petit quelque chose d'Alexis Taylor. Et tout le monde te compare à Metronomy. Est-ce que ces comparaisons te rendent fou ?
NZCA/Lines:
Oui, elles m'agacent fortement. Pas tellement celles avec Hot Chip, mais plus Metronomy. C'est flatteur parce qu'ils sont doués, mais je ne pense vraiment pas que mon disque sonne comme le leur, si ce n'est qu'il s'agit ici de musique électronique. Mais évidemment, tout est subjectif, n'est-ce pas.

Tu as travaillé avec Ash Workman, qui a lui-même travaillé avec Metronomy. Pourquoi lui ?
NZCA/Lines:
Parce qu'il est génial. Je connais Ash depuis qu'on a enregistré Billionaires avec Your Twenties. Ash était l'ingé son, et en fait c'est à ce moment-là que Joe Mount l'a également rencontré, puisque Joe jouait de la batterie sur ce morceau. Depuis, Ash a travaillé sur le nouvel album de Gabriel et est devenu de plus en fort en remixant Simian, les Klaxons, Veronica Falls... et bien sûr, Metronomy. C'est un chic type.

Tu es donc pas mal influencé par le r'n'b des années 90. Est-ce que tu te sens proche de groupes comme The Weeknd ou Grimes par exemple, qui viennent du Canada mais qui semblent avoir les mêmes influences ?
NZCA/Lines:
Ca m'a pris un peu de temps pour accrocher à The Weeknd, mais maintenant c'est fait- je trouve son morceau The Morning plutôt émouvant. Mais c'est un artiste qui vient vraiment du "cœur" du R&B, il perpétue la tradition, parce qu'il a la voix pour. Je ne peux chanter comme ça, ni comme Usher par exemple, donc j'ai trouvé des moyens de contourner ça. En ce sens, je me sens plus proche de Grimes, qui trouve un moyen différent d'utiliser sa voix qui lui convient parfaitement. Halfaxa (l'album de Grimes, ndlr) est vraiment bien. Il y a beaucoup à apprendre de cet album.

Quand le projet NZCA/Lines a-t'il pris forme ?
NZCA/Lines:
J'avais en ma possession des démos de morceaux pop, des track plus électro ainsi que quelques nouvelles que j'avais écrites en école d'art à Edinburgh. L'idée était de consolider le tout, et de faire un album concept rempli de chansons pop, inspirées de ces travaux. Il y a à peu près un an et demi, j'ai emménagé avec Charlie Alex March, avec qui j'ai joué brièvement dans Your Twenties. Un jour, on a décidé de retravailler une de mes démos, en la ré-enregistrant avec un synthé qu'il venait d'acheter. Ca sonnait super bien, et peu à peu notre son a évolué et le projet a pris forme, pendant que j'écrivais de nouveaux titres de mon côté. L'album s'est fait lentement, sur une année environ.

 



Nazca Lines (les géoglyphes de Nazca, ndlr) : tu as toujours été fasciné par eux ou tu as choisi ce nom pour avoir l'air intelligent et mystérieux ? Dans quel sens sont-ils liés à toi ou ta musique ?
NZCA/Lines:
Ca rend toujours bien, d'avoir l'air malin et insaisissable. Mais non, j'ai choisi ce nom parce qu'il collait bien au concept de l'album. Tout gravite autour du New Magnetic North, une disposition de pôles magnétiques en mouvement perpétuel. L'idée c'est que si tu essayes de trouver un endroit qui existe en relation avec le NMN, sa position physique dans le monde pourrait changer, mais elle aura toujours cette même valeur de "lieu". Cela rejoint l'intérêt des rapports entre le "dessus" et le "dessous", comme lorsque tu voyages en avion : tu es complètement déconnecté du paysage à tes pieds. Les géoglyphes de Nazca sont intriguants pour cette raison, les gens qui les ont inventés ne les ont pas vus dans leur intégralité. Depuis la terre, ils ressemblent juste à une série de routes. La chanson Nazca tirée de l'album parle d'un pilote aérien qui tombe amoureux de son véhicule, et qui veut visiter grâce à lui des endroits qui, comme Nazca, ne sont beaux que vus du ciel.

J'ai lu un article sur toi dans un journal anglais, dans lequel le journaliste disait que ta musique était bien accueillie en France. Mieux qu'en Angleterre, tu penses ?
NZCA/Lines:
Les gens aiment ma musique en Angleterre, mais les Français sont vraiment adorables quant à ce disque. On a fait un concert sur un bateau à Lille le week-end dernier (La Péniche), on était le seul groupe programmé et 60 personnes sont venues pour nous voir - c'est plutôt cool. On s'est beaucoup éclaté en France, et on a hâte de revenir en avril avec Of Montreal.

Tu aimes la musique française ?
NZCA/Lines:
La question est plutôt, est-ce que VOUS vous aimez la musique française ? Nous sommes allés à une fête en France après le concert à Lille dont je viens de parler, et moi et Léo ne faisions qu'hurler au DJ de passer Around The World des Daft Punk. Mais il a fallu attendre 4 heures du matin pour que quelqu'un la joue. J'adore la musique française : Daft Punk, Bertrand Burgalat, Françoise Hardy, Phoenix... On a essayé de donner des sonorités françaises à cet album, du moins autant que deux Anglais peuvent le faire. Donc c'est vraiment un compliment pour nous, le fait que vous aimiez cet album.

Comment se porte  la scène Londonienne actuellement ?
NZCA/Lines:
Elle est plutôt en bonne santé je trouve. Il y a toujours tellement de musique à Londres, et il y a une infinité de petites scènes que je ne connais pas. Je crois que niveau concerts, c'est à l'Est que tout se passe, mais il y a aussi beaucoup de salles cool dans le sud de Londres, comme au Bussey Building ou Corsica Studios. Bussey a toujours des soirées cool, avec des artistes comme The Bug ou le DMX Krew en DJ set, et c'est tout proche de là où j'habite. Mes ex-camarades de Your Twenties, James Hoare et Robin Christian, jouent respectivement avec Veronica Falls et Male Bonding, deux groupes assez connus à Londres. Et il fut un temps où je jouais de la basse pour l'autre projet de James, The Proper Ornaments, avec Wes des Let's Wrestle. Tout ça, c'est un peu une grande famille musicale.

Tu peux nous conseiller un nouveau groupe à écouter ?
NZCA/Lines:
De Londres ? Je ne sais pas si Gang Colours vient de là, mais il est super et vous devriez jeter un œil à ce qu'il fait.

 


Ta chanson au sujet d'Okinawa, c'est un hommage à Alphaville ?
NZCA/Lines:
Je suis très content que tu parles d'Alphaville ! Ce n'est pas directement lié, non, mais Alphaville a influencé cette chanson et, à vrai dire, l'album entier. C'est génial la façon dont Godard sous-entend que toute l'action prend place dans le futur, et pourtant, on ne voit rien de très "science-fiction" dans tout le film. C'est juste Paris en 1960, mais filmé de façon très particulière. Je suis très intéressé par la façon dont différents contextes ont le pouvoir de transformer les choses. L'idée que le titre d'une chanson puisse changer la façon dont tu la perçois, alors que les paroles pourraient être prises au sens littéral ou métaphorique. C'est aussi ce que j'aime chez Drexciya, que les titres de leurs morceaux soient essentiels à la façon dont on perçoit leur musique. La chanson Okinawa est probablement inspirée par HP Lovecraft : l'action se déroule dans une ville isolée, sur une île près d'Okinawa, dans un futur lointain, et oui en effet ça s'apparente aussi à Alphaville.

Quoi ou qui d'autre t'a influencé dans la création de cet album ?
NZCA/Lines:
Musicalement, cet album est inspiré par toute une gamme de sources différentes, du r'n'b des années 90/2000 jusqu'à la techno de Detroit, en passant par la musique instrumentale de gens comme Bochum Welt et le DMX Krew. La thématique est clairement inspirée de l'univers de la science-fiction, mais le côté plus mystérieux, quasi-spirituel de la chose, par Arthur C Clarke, Brian Aldiss, et, en effet, Alphaville. J'ai également été inspiré par l'approche de quelqu'un comme Jorge Luis Borges (dont les fictions sont construites comme un palais des glaces), et cette idée d'essai scolaire sur un sujet fictif qui est néanmoins lié au monde réel d'une certaine façon. On n'est jamais sûr de là où vraiment la réalité. Je suis aussi inspiré par l'architecture au sens large du terme - surtout quand c'est utopique ou imaginaire, comme les dessins d'Etienne Luis Boullee ou les bâtiments russes.

Comment souhaiterais-tu que les gens réagissent en écoutant ta musique ?
NZCA/Lines:
Je voudrais qu'elle les excite.

 


D'ailleurs, comment décrirais-tu ta musique ?
NZCA/Lines:
Elle est comme une gentille baby-sitter, responsable et bien élevée mais ce que vous ignorez, c'est qu'elle porte un string.

Tu penses que ta musique est plutôt intellectuelle ou émotionnelle ?
NZCA/Lines:
Elle n'est pas très intellectuelle. Malgré toutes mes théories, le but est juste de faire de bonnes chansons sur lesquelles on peut danser. Certaines personnes ont dit qu'il n'y avait pas besoin de connaître le concept de l'album pour l'apprécier et j'aime ça. Il y a une narration sur cet album, mais je ne veux pas pour autant forcer les gens à écouter mes interprétations. C'est ce que j'aime à propos de la musique : souvent on est déçu lorsqu'on découvre les "vraies" paroles. Toutes ces chansons ont été écrites d'un point de vue émotionnel et non intellectuel. Elles parlent toutes d'amour, de rupture, d'excitation, de peur - les choses normales de la vie.

Quels sont les artistes actuels que tu aimes vraiment ?
NZCA/Lines:
En ce moment, j'adore Shabazz Palaces. Ils suivent une tendance hip-hop découlant de Gil-Scott Heron ou Afrikaa Bambataa, c'est un truc assez mystique, plutôt que gangster ou macho, et c'est très agréable. Leurs clips sont hyper bien aussi. Tu as déjà parlé d'elle, mais Grimes est super aussi.

Quels sont les 5 albums que tu as le plus écoutés dans ta vie ?
NZCA/Lines:
C'est une bonne question. J'ai tendance à ne plus trop écouter d'albums et à ne plus acheter de disques. C'est le problème avec Internet : tu écoutes plutôt des morceaux séparément. Donc c'est un peu limité... mais ça serait (sans ordre particulier) :
1.    The Beach Boys - Pet Sounds
2.    My Bloody Valentine - Loveless
3.    OutKast - The Love Below (pas tant Speakerboxxx, même si il est bon également)
4.    Ciara - The Evolution
5.    Daft Punk - Homework

Tu as l'air bien propre et soigné pour un jeune Anglais. Est-ce qu'il t'arrive de te la coller avec de la bière bon marché ?
NZCA/Lines:
Pour tout te dire, je me suis bourré la gueule hier soir (bières gratuites), et aujourd'hui je ne me sens pas très bien. Lorsque tes gains ne couvrent que le trajet retour en taxi, il faut prendre tout ce que tu peux prendre, en l'occurrence de la bière. Mais je préfère boire des martinis. Ils me font me sentir incroyablement bien.

Les gens disent que ton style est celui d'un "dandy". Qui est le plus grand "dandy" vivant selon toi ?
NZCA/Lines:
Je ne pense pas que les dandies existent encore. Le concept est trop calculé, c'est impossible de l'être. Tu peux juste être bien habillé. Chic. Rien de trop forcé. Ne jamais porter de gilet par dessus une chemise avec cravate. Je ne sais pas quel est l'homme le plus "dandy" de nos jours... Doctor Who ? Mais bon, c'est un voyageur du temps, donc il peut se le permettre.

Tes prochains projets ?
NZCA/Lines:
Hé bien, le disque est sorti à présent, donc c'est déjà ça en moins ! On va faire des concerts plus grands et encore meilleurs, dont certains avec Of Montreal, à Paris et Nantes. J'ai hâte, c'est l'un de mes groupes préférés depuis longtemps. On va aussi jouer en Europe, et je suis sûr que vous pourrez nous voir à quelques festivals. Et puis, bien sûr, on doit jouer au Pérou dans le désert. Ca va être dingue.


Propos recueillis par Anaïs Carayon // Traduction: Thomas Rietzman.