Christine and the Queens, c'est une artiste solo mais pourtant pas (complètement) schizo. Son nom remonte à quelques années, lors d'une rencontre avec des travestis musiciens, à Londres. Ce qui est bien, c'est qu'elle pourra monter un groupe quand elle en aura envie. Même si, pour l'instant, elle préfère rester toute seule. A nous parler de musique, de fringues de mecs, de jeans et de Faites entrer l'accusé dans le cadre de notre questionnaire Sojeans.

 

T'as mangé quoi ce matin ?

Christine and the Queens : Des paillettes. A force d'en jeter partout pendant mes concerts, j'en retrouve jusque sur mes tartines.

 

Comment en es-tu venu à faire de la musique ?

Le déclencheur a été une rencontre inespérée avec trois travestis musiciens dans un club de Londres, tard dans la nuit. C'est avec eux que j'ai compris que je n'aurais pas à choisir entre théâtre, écriture et musique, masculin et féminin, drôle et poignant.

 

Quelles sont tes influences musicales ?

Les BO de Soul Train, Bowie et T-Rex, toute la discographie de Christophe, Kanye West et Kendrick Lamar, du contemporain (Philip Glass)... j'écoute beaucoup sans hiérarchiser.

 

Pourquoi Christine and the Queens alors que tu es en solo, en fait plusieurs personnes vivent dans ta tête ?

Ce qui est bien avec le contraste que crée un nom de groupe pour un projet solo, c'est que chacun peut se faire sa petite interprétation. Les Queens sont les travestis dont je parlais plus haut, mais aussi un hommage à mon côté schizophrène ; et surtout, c'est un intitulé de projet ouvert : ça veut dire que ma formation évoluera sûrement, et que je m'autorise des rencontres futures.

 

Ton chanteur préféré ?

Michael Jackson.

 

Ta chanteuse préférée ?

Patti Smith ou Kate Bush.

 

Si tu n'avais pas été dans la musique, t'aurais fait quoi ?

J'aurais fait en sorte d'être sur scène ; donc du théâtre, du stand-up, ou même de la danse... Quelque chose de performatif en tout cas.

 

 

Quel est ton nouveau vêtement préféré ?

Un grand manteau d'hiver masculin de couleur rose que j'ai acheté en plein été.

 

Et niveau chaussures ?

Je suis fidèle aux chaussures plates, c'est plus pratique pour danser. Je ne vais pas être très originale sur ce coup, mais on fait difficilement mieux que les mocassins repetto.

 

Si tu devais porter une seule marque, ce serait laquelle ?

J'aurais bien du mal à me cantonner à une seule marque. Je vais tricher et répondre par une seule tenue : le complet masculin.

 

Quels sont les souvenirs de ton premier jean ?

L'enfance. J'en mettais pour être à l'aise et grimper sur les rochers.

 

Quelle est ta coupe de jean de référence, pourquoi ?

Un jean droit, de coupe très classique. Je trouve que le jean flatte tout le monde et j'aime que la coupe soit intemporelle, très sobre.

 

 

Une fille en baggy, do or don't ?

Aucun interdit pour moi. Le vêtement a moins d'importance que l'attitude.

 

Un mec en baggy, do or don't ?

Idem.

 

Ton idole du jean ? (Robert Redford, Farah Fawcett, Victoria Beckham, Tupac, Cauet ?)

Bonnes propositions en effet, mais je dirais Bruce Springsteen sur la couverture de son album Born in the USA.

 

Combien de jeans possèdes-tu, et quel est ton préféré ?

J'en possède peu, mais ils durent longtemps - car le jean est un vêtement qu'on aime garder. Mon préféré est brut et taille haute, je l'ai depuis le lycée.

 

 

Ta marque de jeans de prédilection ?

Levi's est au jean ce que repetto est au mocassin.

 

Ton secret pour être le plus beau ?

A hah, j'aime que la question soit au masculin. Pour être la plus belle je dois justement me sentir le plus beau.

 

T'écoutes quoi en ce moment ?

Beaucoup trop d'italo-disco.

 

Ton émission de télé préférée ?

J'hésite entre Faites entrer l'accusé et America's next top model. Quelque chose d'angoissant, quoi.

 

Le film qui te fait pleurer à chaque fois ?

Le Roi et l'oiseau. N'y allez pas seul.

 

Ton site internet favori ?

Tumblr.

 

 

Ton livre de chevet ?

Notre-Dame-des-Fleurs, de Jean Genet

 

Le people avec lequel tenter de coucher absolument ?

Je suis une grande timide, donc je me contenterai de le mettre en fond d'écran.

 

Le people avec lequel il ne faut surtout pas être pris en photo ?

Mon nez.

 

L'endroit où il faudra être vu cet hiver ?

Je n'ai jamais été douée pour savoir où être vue, surtout que moi-même je ne vois pas grand chose.

 

Tes icônes masculines ?

Sharon Needles, Zebra Katz, Malcolm McLaren, Jim Carrey.

 

Tes icônes féminines ?

Janelle Monae, Cate Blanchett quand elle joue Bob Dylan, Tyra Banks, Kristen Wiig.

 

Quelle est la tendance que tu aimerais voir revenir ?

La mouche. A déplacer sur son visage en fonction de son humeur ou du message à faire passer, comme au 17e siècle.

 

Ton obsession ?

J'allais dire les cheveux de Beyoncé, mais hélas elle les a coupés.

 

Ton précepte de vie ?

Les Monty Pythons le disent bien : "Always look on the bright side of life". Mais comme beaucoup de préceptes, je ne l'applique quasiment jamais.

 

Tes projets pour les mois à venir ?

Travailler sur un premier album que j'espère audacieux et accessible, pour partager de nouvelles chansons ; reprendre les concerts dès novembre prochain, pour défendre celles qui existent déjà.

 

 

++ La page Facebook de Christine and the Queens, dont le dernier EP, Nuit 17 à 52, est disponible chez Because Music depuis cet été.

++ Christine and the Queens sera en concert à la Cigale, à Paris, le 10 novembre à l'occasion du festival Les Inrocks 2013.

++ Se refaire sa garde-robe sur Sojeans.