Geekographie, c'est l'actualité vidéoludique passée au crible. Cette semaine, une psychopathe encore au lycée, une symphonie orchestrale du plus bel effet et une peluche irrésistible.

 

Yandere Simulator est une simulation de psychopathie bientôt disponible sur PC. Par "psychopathie" j’entends par là de vrais symptômes psychiatriques, et pas juste laisser vos Sims mourir de faim parce que vous trouvez ça divertissant. Yandere n’a d'ailleurs pas vraiment de traduction mais selon le wiktionnaire, le terme définit une fille en apparence gentille, mais imprévisible, voire prompte à sombrer dans la folie, pour tout vous dire.

En voici le pitch : Yandere-chan (c'est votre nom) est amoureuse d’un garçon de son lycée. Jusqu'ici tout va bien, sauf qu'au lieu d'user de ses charmes, elle choisit plutôt d'annihiler toute forme de concurrence, comme toute personne saine d'esprit et normalement constituée qui soit. Il s’agit donc aussi d’un simulateur de fan d’Harry Styles.



Le jeu vous propose donc de liquider vos rivales en toute impunité comme dans la série de Shonda Rhimes, sans les scènes poignantes de Viola Davisou encore les annulingus de Jack Falahee.


Mais parce qu'il n'y a pas que les meurtres dans la vie, il est aussi possible d’envoyer des photos intimes de sa rivale à toute l’école dans le but de l'effrayer, de répandre de sales rumeurs sur elle afin de la conduire au suicide ou de la kidnapper. Attention à rester discret lors de vos agissements, car les témoins qui auront assisté à vos actes abjects pourraient bien décider de vous mettre des bâtons dans les roues selon la personnalité dont ils sont dotés. Il faudra alors songer à un moyen de se débarrasser d’elles à leur tour.



Le jeu, en développement depuis près d’un an, est en évolution constante, si bien qu’aucune démo officielle n’est encore disponible. En revanche une version debug comportant quelques bases du gameplay est téléchargeable sur le blog du développeur. Inutile de vous agacer si vous perdez puisqu’il n’est pas encore possible de remporter la partie dans cette fameuse version. Restez tout de même optimiste si Senpai  ne vous choisit pas, un de perdu… dix de retrouvés (et vingt-huit rivales zigouillées par la même occasion).

 

La troupe symphonique The Legend Of Zelda: Symphony Of The Goddesses s’est produite la semaine dernière sur le plateau du late show de Stephen Colbert. Les membres, composés d’un orchestre et d’un choeur ont fait une halte à la télévision américaine avant de repartir sur la route pour interpréter la troisième saison de leur spectacle à travers le monde. Une initiative pleine de bon sens et surtout inédite dans le milieu des late show, qui, en comptant la pastille Clueless Gamer de Conan O Brien, s’ouvre petit à petit au monde des jeux vidéo.

La performance est agrémentée d’images du prochain volet de Zelda, Triforce Heroes, bientôt disponible sur Nintendo 3DS. Rubis sur le gâteau : la chef d’orchestre s’est munit de Baguette du Vent du célèbre épisode Wind Waker pour diriger ses musiciens.  Certains auront beau crier au scandale en ayant l’impression d’assister à une gigantesque publicité, mais la manipulation n’est pas plus différente que lorsqu’un animateur brandit le vinyle de l’artiste invité pour faire la promotion de son album en début et fin de prestation.

Quid de la France à ce sujet ? Hé bien… euh… ah oui, une fois, Cyril Hanouna a déguisé Jean-Michel Maire et Estelle Denis en Mario et Peach pour les faire rouler en kart sur 10 mètres en se jetant de peaux de bananes à la figure. Voilà, c’est tout.

 

« Hadouken ! ». Tel est le cri que vous pourrez pousser en jetant cette peluche avec le plus de force contre l’ami de votre choix (de préférence quelqu’un qui s’appelle Ken, pour une immersion des plus optimales). Cet objet bien évidemment tiré de la saga Street Fighter se fera une joie de rejoindre votre collection de peluches """"matures"""" inspirées de jeux vidéo, comme le kro mignon Cacodémon de Doom ou cette peluche ratée à l’effigie de Mario en costume de grenouille que vous vous étiez procuré lors d’une nuit d’ivresse agitée sur Etsy.

 

En vente chez Multiverse Studios.
 

Thomas Rietzmann.