Oko Ebombo - 10 mars

1. Oko Ebombo copie

On va faire court : Oko Ebombo est Parisien, VRAIMENT polyvalent (poète, danseur, musicien, vidéaste, photographe...), fait partie des 100 artistes sélectionnés par le magazine Dazed and Confused, qu’il considère comme un des «talents visionnaires» du moment, a sorti un premier EP Naked Life fort prometteur et Bowie lui aurait dit au détour d'un coin de rue de New York : «quelle ombre.» Ah, et puis il va aussi sortir un film, Ordinary People. Franchement, est-ce que vous avez vraiment besoin de plus pour aller le voir à La Boule Noire ?

Brain a des invitations à vous filer si vous nous dites combien de panneaux d’interdiction de stationnement sont présents sur la photo ci-dessus. Envoyez votre réponse à [email protected] avec nom et prénom et en objet «Oko Ebombo».

 

Batuk / Leska - 16 mars

2. Batuk Leska

L’un est un groupe venu d’Afrique du Sud, dont on a la forte impression qu’ils se sont formés au détour d’un caisson de basse d’un after poussiéreux et ensoleillé. L’autre, au-delà d’être un pur produit de notre belle région Bretagne, est la réunion de deux projets solo : Les Gordon et Douchka. Les trois entités ont déjà publié un morceau commun, et seront, par un miracle que Dieu seul pourrait expliquer, en concert au Badaboum. Bon à savoir : Batuk vient pour tout retourner. Comme ça vous êtes prévenus.

Si vous voulez tenter votre chance pour gagner un sésame et passer fièrement «sous liste», dites-nous quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV. Envoyez votre réponse à [email protected] avec nom et prénom et en objet «Batuk / Leska».

 

Soirée Yeah! - 16 mars

3. Soirée Yeah

Tonton Lolo Garnier, l’un des instigateurs du festival le plus à la cool du sud est, le Yeah!, va chercher de nouveaux adeptes à la capitale. Pour une soirée rock, il envoie deux de ses poulains pour un live, Narrow Terence et Oh! Tiger Mountain, ainsi que Mônsieur Rebotini, qu’on imagine déjà la mèche gominée pour un DJ set ambiance I’m a Man à la Black Strobe. Au final, probablement assez d’hormones pour décrocher la barque Petit Bain de son quai et emmener tout ce petit monde à Lourmarin en prévision du Yeah! Festival.

Brain vous fait gagner des places si vous nous dites comment se nomme le présentateur de Groland qui mixe à chaque édition du Yeah!. Envoyez votre réponse à [email protected] avec nom et prénom et en objet «Soirée Yeah!».

 

Attrape moi par la chatte, Donald - 17 mars

4. Attrape moi par la chatte

Oh oui Donald, attrape-moi par la chatte, tu sais que j’en rêve des nuits durant. Que tu me mettes les droits des femmes bien là où il faut, que tu me déchires en deux comme tu le fais avec l’Obamacare, que tu me traites comme une vilaine journaliste de CNN, que tu me montres ta grande muraille de séparation et que tu me la fasses payer. Un endroit pour se voir ? Bien sûr, /hın'tər-lănd/ organise une soirée en ton honneur à Petit Bain, tu peux venir l’esprit léger, on sera nombreuses à s’occuper de ton cas.

On vous invite à vous joindre à cette petite sauterie si vous nous dites ce que vous feriez, là, tout de suite, avec Donald Trump en face de vous. Envoyez votre réponse à [email protected] avec nom et prénom et en objet «Attrape moi par la chatte, Donald».

 

Carré Concert #7 - 17 mars

5. Carré Concert

Pour une septième édition de sa soirée géométrico-musicale, Faubourg Simone et le Carreau du Temple présentent deux groupes qui vont vous foutre le feu. Oui, rien que ça. D’abord, il y a les Burning Peacocks, qui vont vous échauffer avec des morceaux pop mignons, puis viendra Pethrol, un groupe lyonnais sur la brèche électrique depuis quelques temps, qui fera monter le celsius de plusieurs crans. Ne sortez pas couvert.

Brain vous invite si vous nous envoyez un gif de paon, car on ne voit définitivement pas assez de gif de paons par chez nous. Envoyez-le à [email protected] avec nom et prénom et en objet «Carré Concert #7».

 

Infiné 10 ans - 17 et 18 mars

6. Infiné 10 ans

Même si notre pendant maniaque râle intérieurement, en disant que ce n'est pas EXACTEMENT les 10 ans du label (le premier disque est paru le 13 novembre 2006, ce qui lui donne 10 ans, 3 mois et 23 jours), on va taire cette petite voix au fond de nous et faire comme si de rien n’était, parce que 10 ans pour un label de cette envergure, quoi qu’il arrive, c’est beau comme l’arrivée du printemps, et si ça n’a pas été fêté en temps et en heure, ça se fêtera un jour ou l’autre. 3 mois et 23 jours après, donc, ce jour est arrivé. Qui dit décennie musicale de qualité dit événement en conséquence : des lives et des DJ set à la Gaîté Lyrique, en veux-tu en voilà. 

Pour l'occasion, le label a créé une compilation, qu’on vous fait gagner.  Allez, question simple : quel artiste préférez-vous dans le catalogue InFiné ? Envoyez votre réponse à [email protected] avec nom et prénom et en objet «Infiné 10 ans».