Capture d’écran 2018-12-14 à 14.24.04

Non, le Mexique ce n'est pas que des petites personnes moustachues et des catcheurs masqués. C'est surtout une scène artistique bouillonnante, trop sous-estimée par les occidentaux ethnocentrés qui se regardent le nombril, et des millions de chiens errants. Combinez les deux et ça donne Omens, le recueil de poèmes d'Amanda Wong, artiste repérée par les globe-trotters de l'Empire Brain en quête de mezcal. Elle y tire le portrait de ces vagabonds à poils, témoins privilégiées de l'agitation des humains. Pour ceux qui n'ont pas fait Espagnol LV2, les textes sont aussi traduits en Anglais. Et pour les décrocheurs scolaires et les imperméables à la littérature, allez voir ses t-shirts, ils ont franchement de la gueule. Rendez-vous ici pour vous procurer ces diamants bruts.

Capture d’écran 2018-12-14 à 14.23.15

Capture d’écran 2018-12-14 à 14.23.39

Capture d’écran 2018-12-14 à 14.23.55