Capture d’écran 2019-03-18 à 17.02.28Vous aimez ce petit goût en plus qu'ont les animaux aux bords de l'extinction ? Malheureusement, l'industrie reste encore trop frileuse et n'ose commercialiser des tataki d'ours polaires et les cévichés de suricates. Heureusement, les Islandais de chez Stedji brassent la Hvalur à partir des coucougnettes de baleines mortes. Un breuvage qui se boit en hiver tandis qu'on célèbre le dieu Thor. Pour remettre en perspective notre titraille, Stedji se défend de nuire au règne animal, arguant du fait que l'Islande a des quotas de pêches responsables. Si pour l'instant il faut aller à Borgarfjordur (à vos souhaits) pour en déguster lors d'une visite, forts de leur succès, les gérants pensent exporter très vite leur binouze, également fumée à la bouse de vache, en Europe. Plus d'infos ici.

Capture d’écran 2019-03-18 à 17.03.17