lasavesNOUVEL ALBUM DE LAS AVES : I'LL NEVER GIVE UP ON LOVE UNTIL I CAN PUT A NAME ON IT

Les trois comparses de Las Aves (“les oiseaux”, en espagnol) n’ont pas bayé aux corneilles depuis les premiers gazouillis de l’album Die In Shanghai, qui augurait la renaissance ibérique de feu The Dodoz, leur précédente formation musicale aujourd’hui disparue (comme l’espèce de volatiles du même nom). Et ils entendent bien le prouver avec la sortie de leur nouveau disque I'll never give up on love until i can put a name it, qui marque le grand retour du groupe toulousain sur le devant de la scène. Ce second opus est le fruit d’une collaboration avec le DJ Lucien Krampf, drôle de piaf qui n’a pas été choisi au pif puisqu’il a participé avec son collectif, le bien nommé Casual Gabberz, à populariser ce sous-genre de la techno hardcore qu’est le gabber en France. Le résultat ? Onze morceaux électro-pop très efficaces et redoutablement entraînants, produits par une fine équipe qui a pris l’habitude de planer contre le vent.
Brain vous offre des vinyles de leur nouvel album si vous nous dites lequel de ces différents oiseaux est le seul à ne pas voler : 
A) Le Balkany des steppes 
B) Le Fillon à tête cendrée 
C) Le Cormoran Aptère 
Envoyez la réponse à [email protected] avec nom, prénom, et en objet Las Aves.
commenousbrulons
FESTIVAL COMME NOUS BRÛLONS - DU 11 AU 15 SEPTEMBRE

Pour la troisième année consécutive, Comme nous brûlons promet de faire flamber toutes les idées reçues dans un grand brasier jubilatoire. Face aux cerbères du patriarcat, qui s’accrochent à leurs privilèges ou font feu de tout bois pour tenter de préserver une organisation sociale en voie d’extinction, des sentinelles veillent et se relaient pour attiser les braises de la lutte féministe. Leur combat  prend une nouvelle fois la forme d’un festival qui s'étalera sur plusieurs jours et vise à mettre la bienveillance au centre des préoccupations et des relations humaines, à créer des espaces safe pour échanger et se rencontrer dans le respect de toutes les identités, de tous les corps et de toutes les orientations, ainsi qu’à faire entendre les voix des minorités qui en ont ras le bol qu’on ne leur file pas le mégaphone mais qu’on prétende parler en leurs noms. Au programme : des projections ("Pussy" de Renata Gąsiorowska • "Galatee à l’infini" de Julia Maura • "Les lèvres gercées" de Kelsi Phung & Fabien Corre) des performances ("Gouine du Futur" par Ton Odeur • Dominique Gilliot), des expos, un stand tatoo, un atelier de fabrication de dildos et de la danse jusqu’au petit matin à la Station, histoire de canaliser son énergie militante et ne pas risquer la combustion spontanée avant de mener à bien la révolution. 
Brain vous fait gagner deux pass 3 jours pour le festival si vous nous dites ce que vous aimeriez vraiment voir se consumer dans les flammes de l’enfer ? 
Envoyez la réponse à [email protected] avec nom, prénom, et en objet Comme nous brûlons.

rockinthebarn
ROCK IN THE BARN À ECOS (FERME DE BIONVAL) - DU 14 AU 15 SEPTEMBRE

Marre des festivals estivaux dont seuls les décors changent, passant d’un concert les pieds dans l’eau avec Roméo Elvis à un show en Franche-Comté avec Elvis Roméo ? Vous rêvez d’une programmation unique et avant-gardiste, qui met en avant les nouvelles têtes brûlées du rock et de l’électro (Abschaum, We Hate You Please Die, Tau) plutôt que de suivre bêtement la tendance sans faire souffler sur l’industrie musicale le vent, ô combien nécessaire, du renouveau ? Alors Rock In The Barn vous ouvre grand les portes de sa grange ! Au programme : deux jours de découvertes et de headbangs dans un corps de ferme au coeur de la campagne normande, histoire de sortir des sentiers battus, et des champs trop labourés par les majors ou les grandes radios. Et pour ne rien gâcher : l’événement associatif, qui fête ses dix ans cette année, promeut l’agriculture locale et défend les petits producteurs régionaux. Un weekend placé sous le signe de l’excellence et du plaisir brut, aussi bien dans l’assiette que devant la scène. 
Brain vous offre des places pour le festival si vous nous donnez votre meilleure astuce pour retrouver une aiguille dans une  botte de foin. 
Envoyez la réponse à [email protected] avec nom, prénom, et en objet Rock In The Barn.
lévitation
FESTIVAL LEVITATION À ANGERS - DU 20 AU 21 SEPTEMBRE

Léviter : s’élever au dessus du sol, se soulever dans les airs. Une définition qui colle au festival angevin comme une giclée de bière sèche colle aux semelles un lendemain de soirée. En effet, qu’il s’agisse de prendre de la hauteur devant The Psychotic Monks ou de prendre appui sur les épaules de son voisin pour exorciser ses démons grâce au post-punk et au garage rock craspouilles des Fat White Family ou du Villejuif Underground, cette année encore, l’événement a convié le dessus du panier de la scène indé. Une très très bonne raison de se rendre dans la cité médiévale le temps d'un weekend, pour célébrer les sons qui saturent, admirer les maisons à colombages et relancer l'économie à travers la consommation (modérée) de boissons houblonnées. 
Brain vous offre des places pour le festival si vous inventez le meilleur nom de groupe, à la façon des Villejuif Underground (nom d'une commune d'Ile de France + adjectif dans la langue de votre choix). 
Envoyez la réponse à [email protected] avec nom, prénom, et en objet Lévitation.
clairooo
SORTIE DE L’ALBUM DE CLAIRO : IMMUNITY

La musique de chambre a troqué les touches de piano contre les claviers de Mac et la solennité des auditoriums pour les musiques bidouillées sur le site Bandcamp. Son premier petit prodige, sorte de Mozart du DIY, a même un nom : Claire Cottrill, alias Clairo, toute jeune chanteuse américaine qui avec sa chanson Pretty Girl a fait exploser les stats du géant Youtube en moins de temps qu’il n’en faut pour dire “abonnez-vous”. Forte des quelques millions de vues cumulées au grès de ses morceaux bricolés, elle a sorti en août dernier son premier album Immunity, co-produit avec Rostam Batmanglij (ex Vampire Weekend) avant d’entamer une tournée mondiale qui passera le 12 décembre prochain par le Trabendo. Que de chemin parcouru pour la nouvelle star de l’ère digitale qui a tourné son premier clip à la webcam avec pour seul décor une carte défraîchie punaisée en arrière fond. Gageons qu’avec les onze titres de cet opus qui alternent entre balades pop et mélancolie feutrée, la native de Boston saura conquérir un public toujours plus grand en dehors des murs de sa piaule.
Brain vous offre des places pour son concert au Trabendo si vous nous dites quel est le plus grand exploit que vous ayez accompli seul(e) dans votre chambre. 
Envoyez la réponse à [email protected] avec nom, prénom, et en objet Clairo.