desmerveillesFESTIVAL DES MERVEILLES À L'ENTREPÔT - DU 17 OCTOBRE AU 2 NOVEMBRE 

Parce qu’il était temps de donner la parole aux concerné·es. Parce qu’il devient urgent de se déconstruire, pour pouvoir mettre en chantier la société de demain. Parce que continuer à nier, invisibiliser ou pathologiser la transidentité et l’intersexualité est criminel, à l’heure où les personnes transgenres, non-binaires et intersexes sont encore trop souvent les victimes de la haine aveugle et des apôtres de l’hétéronormativité (agressions verbales et physiques, discrimination à l’embauche et au logement, assassinats...) Parce que l’Hexagone manque cruellement d’espaces d’échange, de rencontres et de fête, pour célébrer les fiertés trans et porter haut les couleurs chatoyantes de l’inclusivité : le Festival des Merveilles s’ouvre demain à l’Entrepôt. Au programme : des tables rondes, des expos, des projections (parmi lesquelles de nombreux documentaires, et l’avant-première du film d’Océan) ainsi que des performances et des DJ sets (Vikken, Linda de Morrir), accessibles à tout public et à tout petit prix (voire gratuits). L’occasion de rappeler, avant la 23ème édition de l’Existrans, que si la communauté trans a besoin de la solidarité de tou·te·s pour les soutenir dans leur combat et permettre la reconnaissance de l’identité de genre de chacun·e, elle n’a pas attendu l’assentiment des autres pour se réjouir d’exister. 
Brain vous offre des places pour les événements payants du festival si vous répondez correctement à la question suivante : où serez-vous ce samedi 19 octobre à partir de 14h ? (il y a un petit indice dans le texte ci-dessus, pour ceux du fond qui font semblant d'écouter). 
Envoyez la réponse à [email protected] avec nom, prénom, et en objet Des Merveilles. 
jay-jay-johanson-2-1600x817_cover
JAY JAY JOHANSON À LA GAÎTÉ LYRIQUE - 6 NOVEMBRE 

Vous connaissez le hygge, ce concept venu tout droit de scandinavie désignant un sentiment de bien être et une atmosphère chaleureuse, avec lequel tous les médias vous ont rebattu les oreilles ces trois dernières années, comme s’ils venaient de redécouvrir la bouillotte ? Et bien ce petit cocon douillet, à l’abri des intempéries de la vie, c’est peut-être ce qui désigne le mieux les morceaux de Jay Jay Johanson. Intemporelle, caressante, douce comme un plaid en pilou et envoûtante comme un mug de thé à la bergamote, la musique du dandy suédois oscille en permanence entre jazz, dance et trip-hop. Un combo gagnant qui se savoure aussi bien chez soi dans le confort de son fauteuil club (ou en équilibre précaire sur son tabouret en inox, selon votre budget), que dans une salle de concert, à quelques mètres de l’auteur-compositeur. En effet, le chanteur venu du froid a dévoilé il y a quelques mois son onzième album King Cross, et pour l’occasion il se lance dans une tournée qui passera très bientôt par Paris. Une excellente raison de délaisser pour quelques heures l’intimité de votre logement, pour aller vous lover (métaphoriquement hein, ne commencez pas à monter sur scène) dans les bras du crooner pop. 
Brain vous fait gagner des places pour son concert à la Gaîté si vous dites comment survivre à la déprime saisonnière sans sombrer dans l’alcool. 
Envoyez la réponse à [email protected] avec nom, prénom, et en objet Jay Jay Johanson.