8E6E245C-7DBC-420B-B72C-99675646E79D

Entre le Covid qui prépare son plan de conquête du monde pour la rentrée, le come-back opportuniste de la peste bubonique qui veut surfer sur la hype des pandémies, les moustiques-tigres qui affûtent leurs dards, les amibes mangeuses de cerveau et les températures qui vont faire cuire à feu doux le peu de santé mentale qui nous reste, il est temps de réviser la playlist de notre été. Écouter de la house chill et du reggaeton en claquettes, ce n'est pas vraiment une façon très digne de se préparer à la fin du monde. Enfilez plutôt votre plus belle chemise noire pour danser la nuit sur des lignes de basses désespérées, des synthés gelés et une batterie qui claque dans le néant, nous rappelant à quel point nous sommes seuls dans l'Univers, parce que Closer de Joy Division a 40 ans et s'offre une réédition en grande pompes (funèbres). L'album qui a perfectionné la cold wave sur les ruines du punk, le testament de Ian Curtis, revient dans une version remasterisée proposée par le mythique label Factory Records. En plus, pour rendre hommage à ce monument du rock glacial, ce nouveau vinyle est transparent. 
Parce que chez Brain, on tient à ce que vous tiriez votre révérence avec panache, on vous fait gagner trois vinyles de ce chef-d'œuvre désabusé. Pour cela, il vous faudra répondre à cette question : quel disque Ian Curtis écoutait-il peu avant de mettre fin à ses jours ?
a. Le nouvel album de Gambi, qui l'a atterré par la pauvreté de ses paroles.
b. The Idiot d'Iggy Pop, qui l'a fasciné par son esthétique froide.
c. Dans la forêt magique de Chantal Goya, qui l'a horrifié à cause de son hystérique et infondée joie de vivre.
Envoyez votre réponse à [email protected] avec nom, prénom, et en objet Closer.

78380A46-5A9E-48B2-AD1F-3DE5E202B4F7