Cher agent de la Peltag,
Je vous écris car depuis quelques semaines j'ai l'impression de voir partout des gens porter un keffieh, ce foulard symbole de la résistance palestinienne que porte Yasser Arafat. C'est pas un peu n'importe quoi de porter comme ‘accessoire' ce symbole politique pour faire la fête en club ?


Cher usager de la mode, Vous avez tout à fait raison sur le constat : le keffieh est partout. Et je comprends votre réticence à le porter tel un accessoire comme si vous portiez un tee-shirt de parti politique. Cependant, n'oublions pas qu'à l'origine, le keffieh est simplement la coiffe traditionnelle des paysans et des Bédouins, destinée à les protéger du soleil et des tempêtes de sable et que n'est que plus tard qu'il est devenu le symbole de la résistance palestinienne. D'autre part, c'est le keffieh blanc et noir, porté sur la tête et autour du cou qui a la plus forte connotation. Aujourd'hui, le keffieh se porte coloré, éventuellement assemblé, de tel sorte qu'il constitue plus un tissu à motifs particuliers qu'un keffieh à proprement parler. Il devient même un vulgaire foulard dont l'intérêt stylistique réside uniquement dans la manière de l'accommoder avec sa tenue plus que dans sa fonction propre. Portez le donc dans ces conditions s'il rehausse votre look, oubliez-le s'il s'agit uniquement de vouloir interpréter une tendance qui n'est pas si intéressante que ça.


La Peltag - POLICE EUROPENNE DU LOOK ET DE L'AVANT GARDE -peltag.blogspot.com.

Par Shining Rubis // Renaud/Midnight Rendez-vous photographié par Tieri.